23 ans après l'Apocalypse, la Noblesse est réinstaurée, les Scientistes imposent lentement leur suprématie. Tout ça n'est qu'une façade, venez découvrir la face cachée d'Andori, l'Europe ravagée par l'Apocalypse...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

//
Partagez | 
 

 Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Dim 5 Fév - 17:50

[ Alors tout d'abord mon personnage sera Shosuro Hisako pour tout ce RP. Ensuite la scène débute au chateau du Roi lorsque Neva Benlay Kodiak est malade et vient de se faire soigner par Narcisse.]

Shosuro Hisako était assez fier d'elle.
Cela se voyait car son corps se recouvrais de forme rectiligne jaunes.
Elle venait de quitter la suite réservé aux représentant de Laïca et cela au bras de Narcisse Petrado.
Ils marchaient ainsi dans un couloir vide de tout autre présence quand elle se décida à parler.

« Je suis heureuse que vous ayez suivit ma proposition tout à l'heure.
Mais j'y pense. »

Et la jeune femme de s'écarter de l'homme et de prendre un peu la pose.

« Mon corps est il seyant à regarder ? J'ai essayé de m'habiller à l'Andorienne. Cela fait bizarre d'avoir autant de couche de vêtement sur soit d'habitude je n'ai qu'un seul vêtement moulant... »

« Ces vêtements ont l’avantage de vos rendre moins exotiques, vous attirerez moins l’attention sur vous »
fut la réponse de Narcisse qu'il accompagna d'un léger haussement de sourcil.

La samouraï-ko reprend le bras de l'homme. Tout en constatant que l'homme la regarde surement à cause du fait que des tatouage brumeux bleu on dut apparaître quand elle à fait sa fausse bourde verbal.
Elle est un peu mal à l'aise, elle n'a pas pour habitude de devoir séduire. En temps normal ce sont les hommes qui lui font des avances ou elle dit clairement ce qu'elle veut. Comme pour ce garde qu'elle cotoie dans les douche après ses entrainement, elle ne connait pas son nom mais cela n'a pas d'importance ce n'est pas pour sa personnalité qu'elle le voit. Bien que sa façon de la toucher lui fait penser que c'est un homme intéressant en dehors.

« Savez vous que vous êtes un homme beau ? Alors dites moi ou allez vous m'emmener pour me séduire et ainsi profiter de moi afin de gouter à l'exotique femme que je suis ? »

« La séduction est quelque chose de subjectif... Si vous me le permettez je vous conduirais dans un troquet plutôt agréable. »

Bon c'était peut être mal vu d'y aller directement en Andori mais c'était belle et bien pour cela qu'elle côtoyait cette homme et puis elle avait remarqué son sourire alors qu'il lui répondait.
Il fallait mieux qu'il ne parle pas trop car sinon elle aurait envie de l'égorger ou autre chose.
En fait il fallait bien l'avouer Shosuro Hisako était avec Narcisse Petrado pour savoir si il était comme les nobles le décrivait soit un homosexuel, pédophile, hybridophile et deux trois autres choses et comme il était bien fait cela pouvait être amusant.

« Bon, ne restons pas dans ce couloir et allons à votre troquet, je suis certaine qu'il sera moins exotique que vous. Vous êtes vous déjà dit qu'a mes yeux c'est vous qui êtes exotique ? »

Hisako passa son bras dans celui de Narcisse et commença à avancer, tirant presque l'homme.

« Mon cher Monsieur Petrado étiez vous là lors de l'attentat ? Il à empêché la rencontre convenable de nos cultures. J'espère que vous voudrez bien être mon formateur quand aux us et coutumes des hommes de votre pays. J'ai déjà remarqué que mon comportement les rend mal à l'aise. Ce qui est très mignon à regarder. Est il difficile de vous mettre...comment disait on...Ah oui ! Dans vos petit souliers. »
Hisako laissa fuser un petit rire. Avant que Narcisse put entamer sa réponse, elle stoppa leur marche et posa son index sur les lèvres de l'homme.

« Ne parlons pas de suite, ici il y a toujours des oreilles. »
Pour appuyer son accusation de son autre main elle désigna une porte ou un œil observateur pouvait constater que la poignée de porte était inclinée, indiquant par la même la présence d'un curieux.
Une fois cela fait la samouraï-ko repris le bras du scientiste et se colla un peu à lui.
Il ne fallut pas longtemps pour atteindre le lieux ou attendait la limousine avec son moteur ronronnant.
Avec courtoisie Narcisse fit entrer Hisako dans sa voiture qui démarra de suite après leurs installation.
L'homme donna au chauffeur leur destination.
Hisako se colla à lui, posant sa tête contre son épaule et glissant une de ses mains sur la cuisse de l'homme pour glisser ses doigts dans l'intérieur de son genou comme pour s'y réchauffer.

« Alors Monsieur Petrado, j'ai hâte de découvrir la séduction exotique de l'homme que vous êtes. Après tout je suis là dans ce seul but. »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 


Dernière édition par Marc Kodiak le Sam 24 Mar - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Sociopathe Egocentrique
avatar

Narcisse Pétrado


Masculin
Messages : 103
Age : 23

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Lun 6 Fév - 7:10


Narcisse sortit des appartements du représentant de Laïca au bras de son sergent, on aurait presque dit deux acolytes partant faire un mauvais coup. Narcisse laissa la demoiselle étrange lui prendre le bras pour sortir simplement pour que leurs mensonge naturel à tout deux ne soit que plus crédible. D’ailleurs, il se demandait encore pourquoi il était entré dans le jeu de cette étrange créature femelle. Il scrutait avec une discrète attention les tatouages de la samouraï-ko les formes rectiligne sur sa peau l’intriguait... cependant il devait faire très attention, Elle avait facilement menti à son supérieur, et avec aisance. Il devrait véritablement peser ses mots et faire attention au moindre des gestes de la jeunes femme.

« Je suis heureuse que vous ayez suivit ma proposition tout à l'heure.
Mais j'y pense. »


*Il est vrai que de jouer un petit tour à ce Kodiak n’était pas déplaisant. Un peu de distraction dans ce monde de brute n’a jamais tué personne...*

Il s’arrêta lorsque la femme l’arrêta. C’était un signe. Cette Hisako était du genre à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Narcisse notait cela dans un coin de se tête et laissa faire l’étrangère. Elle prenait la pose à la façon de mannequin. Il fut d’ailleurs surprit de la sensualité qu’elle mettait dans ses gestes. Il n’y avait rien de vulgaire, tout était suggérer. Enfin autant qu’on le pouvait dans les vêtements Andorien. Comme demander, le scientiste observa la femme avec attention et sans se cacher.

« Mon corps est il seyant à regarder ? J'ai essayé de m'habiller à l'Andorienne. Cela fait bizarre d'avoir autant de couche de vêtement sur soit d'habitude je n'ai qu'un seul vêtement moulant... »

La déclaration le fit sourire. Elle avait fait quelque faute de langue mais il soupçonnait qu’il n’était pas totalement involontaire. Il préféra ne pas relever et la laisser continuer. A la place il haussa simplement un sourcil et puis donna son point de vu tout naturellement.

« Ces vêtements ont l’avantage de vos rendre moins exotiques, vous attirerez moins l’attention sur vous »

Il continuait de l’observer et décela un léger mal aise. Ou peut être était-ce fait exprès. Ou alors il s’agissait simplement de lui et de ses idées un peu embrumer par la pression qu’il avait subit pour trouver l’antidote. Enfin pression tout était toujours une question de point de vue. Pour Narcisse ça avait été rapidement expédié.
Ils avaient recommencé leur marche et la jeune femme repris la parole.

« Savez vous que vous êtes un homme beau ? Alors dites moi ou allez vous m'emmener pour me séduire et ainsi profiter de moi afin de gouter à l'exotique femme que je suis ? »

*Soit c’est moi qui me fait des idées, soit elle à beaucoup de mal avec les tournures de phrases d’Andori, soit elle me fait ouvertement du rentre dedans verbale ... * Il préféra opter pour la solution numéro deux. C’était la plus plausible, cependant quelque chose clochait. Après tout elle avait parlé dans une langue parfaite à son supérieur. Il verrait le comportement d’Hisako avec la suite des choses qui promettait d’être très intrigante. Il répondit avec un petit sourire, oubliant volontairement la proposition sous entendue.

« La séduction est quelque chose de subjectif... Si vous me le permettez je vous conduirais dans un troquet plutôt agréable. »

Si elle avait été une jeune femme banale, une étrangère quelconque, Narcisse aurait tout de suite prétexté une réunion important ou un coup de fil à donner. Mais les tatouages changeant de la samouraï-ko le fascinaient grandement et il voulait en trouver le secret. Il voulait savoir ce qu’il représentait. Il supposait que cela avait un lien avec des pensées... Mais il n’en était pas véritablement certain et don préférait continuer de recruter des indices pour en trouver l’origine et le fonctionnement. Puis qu’il ne ^pouvait pas faire d’expérience sur elle, il allait faire des teste en se mettant en première ligne de mire...


« Bon, ne restons pas dans ce couloir et allons à votre troquet, je suis certaine qu'il sera moins exotique que vous. Vous êtes vous déjà dit qu'a mes yeux c'est vous qui êtes exotique ? »

Pas de toute, il s’agissait d’une violente dominatrice. Voilà qu’elle le traînait presque pour arpenter le château. Narcisse cacha sa surprise comme il le pu et se dépêcha de revenir près d’elle en adoptant son pas.

« Mon cher Monsieur Petrado étiez vous là lors de l'attentat ? Il à empêché la rencontre convenable de nos cultures. J'espère que vous voudrez bien être mon formateur quand aux us et coutumes des hommes de votre pays. J'ai déjà remarqué que mon comportement les rend mal à l'aise. Ce qui est très mignon à regarder. Est il difficile de vous mettre...comment disait on...Ah oui ! Dans vos petit souliers. »

*Une demoiselle qui fait bien son métier. A poser des questions sous des airs innocents, c’était bien trouver. Dommage que je ne sois pas un homme si facile à charmer.* Et oui elle avait beau avoir tout ses tatouages, Narcisse savait garder un semblant de tête froide.

« Ne parlons pas de suite, ici il y a toujours des oreilles. »

Elle c’était tellement approcher qu’elle le touchait, oui elle avait posé un doigt sur ses lèvres. Comment osait-elle le toucher ! En temps normal Narcisse aurait lancé une réplique cinglante qui aurait dissuadé quiconque de l’approcher de nouveau. Cependant, là il s’agissait d’une étrangère, il ne pouvait donc pas la frapper d’un revers de mains, surtout avec tous les problèmes que cela engendrerait. Néanmoins il regarda en la direction qu’elle indiquait pour directement se sentir espionner... *Plutôt observatrice, Il faut que je redouble de vigilance quant à mes manières. * Cependant ce n’était qu’une raison de plus pour qu’il s’éloigne de cette jeune femme bien qu’il ait une forte envie d’en connaître plus sur elle.

Elle venait tout juste de lui montrer le cachotier lorsqu’il fini de penser cela. Que les domestiques espionnent au château n’était pas du tout une nouvelle et cela était plutôt rassurant que les choses ne changent pas ici. Ils reprirent donc leur marche en silence. Cependant quelque chose clochait et cela venait d’Hisako, en effet son corps s’était un peu plus coller à celui du scientiste entre temps. Il se retint de sourire en le remarquant. Faire comme si de rien était pouvait être amusant.

Bientôt à l’extérieur, le moteur de la limousine toujours en route, Narcisse, en gentleman, ouvrit la portière à la charmante et exotique créature. Il essaya de s’installer éloigner d’elle mais se fut peine perdu, comme une sang-sus elle s’accrocha à lui après qu’il eu indiqué la rue où se rendre, la voiture ne tarda pas ç se lancer sur les routes. Il laissa Hisako se mettre bien à l’aise...

« Alors Monsieur Petrado, j'ai hâte de découvrir la séduction exotique de l'homme que vous êtes. Après tout je suis là dans ce seul but. »

Un nouveau sourire étira ses lèvres. Il ne se faisait plus de doute quand aux problèmes imaginaire d’expression, elle essayait donc clairement de le séduire. D’un coté, le jeune homme trouvait sa charmant et amusant et d’un autre totalement pathétique par son manque de subtilité et de finesse. Doucement, il retira la main d’Hisako de sa cuisse et alla s’installer sur la banquette d’en face.

« Pardonnez mon manque de politesse et voyez vous, ici, les contactes trop intime son plutôt dégradant pour la femme... »

Il remit ses lunettes correctement sur son nez. Il était temps qu’il change ses montures. A travers de vers, il observait avec intérêt la réaction de son invité et surtout ses tatouages qui l’intéressaient tant. Allait-il viré au rouge à cause d’une pensée insultante ou au bleu ciel à cause d’une blessure sentimentale ou de l’incompréhension ?

*Montre moi...*


Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Lun 6 Fév - 8:08

Doucement, il retira la main d’Hisako de sa cuisse et alla s’installer sur la banquette d’en face.

« Pardonnez mon manque de politesse et voyez vous, ici, les contactes trop intime son plutôt dégradant pour la femme... »

Il remit ses lunettes correctement sur son nez. A travers elle, il observait avec intérêt la réaction de la samouraï-ko.

Je sens que je vais soit beaucoup m'amuser soit avoir de grande difficulté à ne pas lui sauter dessus pour...oui tiens pour quoi, le violer ou le tuer...pourquoi pas les deux ?

Shosuro Hisako sourit et senti le feu de ses tatouages se déplacer en vague sur son corps.

« Dégradant pour moi ou étrange pour vous ? Dites moi, Monsieur le directeur, est ce vraiment car cela serait dégradant pour moi ou parce qu'aucune femme ne c'est jamais comporté ainsi avec vous ? »

Elle s'était tout en parlant avancé vers lui en se laissant couler de sa place. Sa jambe gauche fléchie sous elle, la droite négligemment tendue en avant et contre la jambe gauche de son vis à vis. Ses mains était placées en appuie sur la banquette qui conservait encore la chaleur de leur corps sous ses paumes. Elle le regardait sans ciller, sans peur, d'une manière qu'elle savait dans les standards Andorien excessivement provocante et déstabilisante par la dureté de son noir regard.

« Je ne suis pas une courtisane envoyé par un noble qui essaye de vous séduire pour vous voler vos secrets. Je suis une femme qui sait qu'elle est face à un homme qui associe esprit et corps. Je veux passer un bon moment avec ces deux partie de vous. Le reste ne compte pas. Je suis une chose que vous n'avez jamais rencontré de toute votre vie et surement que vous ne reverrez jamais. Je suis une femme qui vous désire en tant qu'homme. »

Là encore le mouvement avait accompagné la parole. La jambe gauche c’était détendu et aidée des mains avait permis à Hisako de se redresser tout en s'approchant dangereusement de Petrado.
Maintenant elle se retrouvait le visage juste au dessus de celui de l'homme,ses cheveux frôlaient ces joues, ses mains en appuis sur le dos de la banquette de chaque coté des épaules de Narcisse, ses genoux entouraient de la même manière ceux du scientiste. Leurs corps était si proche mais pas un instant ils ne se touchaient, la samouraî-ko voulait qu'il sente cette proximité, qu'il sente qu'un tout petit rien pouvait tout faire basculer.

« Ce que je vous propose c'est de passé un moment unique, que vous me permettiez de passer le reste de la journée avec vous. J'ai envie de connaître votre rire, j'ai envie de découvrir la douceur des draps de votre lit, je désire savoir si vous êtes de bonne compagnie le matin au réveil.
Et enfin j'exige pour tout ce que je viens de dire, pour vous avoir offert une possibilité que vous n'auriez pas imaginé un seul instant il y a seulement une heure, de connaître le goût de vos lèvres. »

Hisako posa ses lèvre sur celles de l'homme mais de façon fugace, elle voulait un avant goût et surtout elle préférait qu'il soit consentant la prochaine fois.
Ceci fait, elle se retira aussi vite que son corps le lui permettait donc en un clin d’œil elle était confortablement installé sur la banquette en face du directeur, très à l'aise.

Voyons comment il se comporte quand son corps réclame à grand cri, respecte t il sa part physique?

Hisako se força à ne plus pensée car elle sentait que son début d'introspection avait créé des circonvolutions
blanche et noir sur son corps.
Elle avait parfaitement conscience qu'une des choses qui pourrait attirer cette homme était sa curiosité face à l'énigme de son épiderme unique.

« Il va falloir longtemps avant que nous n'arrivions ? »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 


Dernière édition par Marc Kodiak le Lun 6 Fév - 12:04, édité 1 fois (Raison : Quelques modifications de tournures de phrases.)
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Sociopathe Egocentrique
avatar

Narcisse Pétrado


Masculin
Messages : 103
Age : 23

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Mer 8 Fév - 9:07



« Dégradant pour moi ou étrange pour vous ? Dites moi, Monsieur le directeur, est ce vraiment car cela serait dégradant pour moi ou parce qu'aucune femme ne c'est jamais comporté ainsi avec vous ? »

La perspicacité chez une femme, Narcisse n’en avait jamais vraiment vu une utilité chez une femme et encore moins chez une non-scientiste. Il était un peu macho sur les bords mais préférait le garder pour lui. C’était encore un de ses petits secrets qu’il préférait taire à cause du jugement des autres qui seraient trop sévères à son égard. Il ne dit rien observant les tatouages de la samouraï-ko qui se modifiaient. Et puis répondre lui aurait fait déduire l’une ou l’autre des propositions alors qu’il s’agissait un peu des deux, sauf que c’était lui qui se sentait dégrader et il ne le supportait pas.

Il faisait semblant d’ignorer cette jambe tendu qui frôlait la sienne. Maintenant il soutenait le regard provoquant de la jeune femme. L’agacement s’insinua alors progressivement sous sa chaire. Comment une étrangère pouvait ainsi snober son autorité ?! Ne savait-elle pas a qui elle avait à faire ? Il n’aimait pas du tout cette façon de regarder en face. De plus il n’était même pas impressionné. Cela pouvait être une des coutumes de Laïca, il n’en savait rien et cela l’agaçait encore un peu plus.

« Je ne suis pas une courtisane envoyé par un noble qui essaye de vous séduire pour vous voler vos secrets. Je suis une femme qui sait qu'elle est face à un homme qui associe esprit et corps. Je veux passer un bon moment avec ces deux partie de vous. Le reste ne compte pas. Je suis une chose que vous n'avez jamais rencontré de toute votre vie et surement que vous ne reverrez jamais. Je suis une femme qui vous désire en tant qu'homme. »

Elle n’avait pas tord sur un point. : C’était une chose qu’il n’avais encore jamais vu, jamais étudier, jamais poser les yeux, jamais rêver, jamais imaginer. Elle était intrigante et il n’aurait jamais pu le nier. Elle était intéressante et ce n’était plus un secret.

*Je n’apprécie guère sa façon de procéder... Elle semble franche mais tellement... trop... Elle est fourbe.... *A peine penser cela qu’elle s’était avancée vers lui... Dans une position dominante. Narcisse se retenait fortement de ne pas la remettre à sa place rapidement. Cependant il était loin d’être un abruti. C’était une guerrière un sergent de Laïca, elle était entraîner et devait sûrement déjà flairer sa tension et serait plus rapidement que lui pour intercepter ses mouvement. Il jetait un coup d’œil à sa position sensuelle. L’idée d’avoir envie d’elle le frôla... Non, il ne devait pas. Son statut ne le lui permettait pas. De plus il s’agissait d’une étrange étrangère qui savait qu’elle maladie elle pouvait transporter. Les contactes physiques et Narcisse n’était pas une grande histoire d’amour.


« Ce que je vous propose c'est de passé un moment unique, que vous me permettiez de passer le reste de la journée avec vous. J'ai envie de connaître votre rire, j'ai envie de découvrir la douceur des draps de votre lit, je désire savoir si vous êtes de bonne compagnie le matin au réveil.
Et enfin j'exige pour tout ce que je viens de dire, pour vous avoir offert une possibilité que vous n'auriez pas imaginé un seul instant il y a seulement une heure, de connaître le goût de vos lèvres. »


Autant dire que Narcisse s’était vraiment retenu de rire. Les paroles de la jeune était tellement peu dans ses habitudes que cela en devenait ridicule.

* Tu peux toujours essayer de me faire rire petite. Mais à moins de te couper un doigt et de me l’offrir, je ne risque pas d’avoir un moment de fou rire. Quand à la « douceur des draps de mon lit » Il en sera toujours hors de question. Je ne laisserais personne entrer chez moi... Prétentieuse, capricieuse et....*
Ses pensées cessèrent lorsque ses lèvres furent capturées par cette d’Hisako. Un violent frisson le parcouru lorsqu’elles se quittèrent. Il avait été tellement surpris qu’il n,’en avait pas fermé les yeux. Puis il reprit cette expression neutre, un chouilla amuser. C’était dure pour lui de ne pas lui montrer avec la force que ce n’était PAS une chose à faire avec lui...

* ... Et complètement marteau...*Elle était trop franche trop entreprenante. Trop douée pour le mettre mal à l’aise et désorienté. Mais où venait donc cette femme ?! Mais en attendant de la chaleur s’installa déjà dans le creux de son bas ventre. Une légère chaleur agréable. L’ignorer et était la meilleurs façon de la faire disparaître pour le moment. Les yeux bleue acier de Narcisse observaient de nouveau la créature unique. Se calmant intérieurement. Il le fallait.

« Il va falloir longtemps avant que nous n'arrivions ? »

En plus qu’être exigeante, elle était impatiente. Le directeur du complexe était en train de lui trouver un bon paquet de défaut. Il était comme ça, il faisait comme cela avec n’importe qui. Mais cela lui donna des idées. Il appela son chauffeur et lui donna un e autre adresse. Plus loin. Mais Hisako n’était pas sensé connaître Hopera comme sa poche.

« Vous exigez beaucoup de chose mademoiselle. Vous vous en permettez autant. Mais, avez-vous penser un instant à mes propres exigences ? Je ne suis pas le genre d’homme à se laisser ainsi imposer des volontés. Je marchanderais beaucoup plus facilement ? »

Sur le coup. A son idée naissante, il se surprenait lui-même. Ce qu’il allait proposer était un peu une forme de prostitution. Mais pour la connaissance, cela ne valait rien du tout. Son esprit l’emporterait toujours sur son corps. Se fut son tour de se rapprocher de la demoiselle. Reprenant sa place de départ, aux coté de la samouraï-ko.

« Vous avez sûrement dû remarquer que votre singularité m’avait... attirée, impressionné, intrigué... Prenez l’adjectifs qui vous plaira le plus. La curiosité et l’un de mes défauts, si vous parvenez à le satisfaire... »

Il lui prit la main dans les siennes et la porta a ses lèvres pour la porter à ses lèvres.

« ... Il se pourrait que satisfasse ce que vous avez demandé si... clairement. »

Il avait toujours la main de la jeune femme dans les siennes. Elle n’avait pas le même toucher que les jeunes Nobles de Rosae, cela le changerait d’avantage. Il avait les yeux poser sur elle. Sur les tatouages de son visage... En attendant sa réponse avec une certaine appréhension.

« Répondez à mes interrogations mademoiselle, acceptez ce marché pour que nous soyons tout deux satisfait... »

*Tu as tout à y gagner petite sauterelle... Accepte et tu auras un acompte de ma bonne volonté. Ho et fait encore boucher ces tatouages, changent les encore de couleur pour mes yeux...*


Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Jeu 9 Fév - 9:33

A sa réplique le scientiste répondit en changeant le lieu ou il se rendait auprès de son chauffeur.
J'ai étudié les plan de la ville, et même si je ne sais pas me retrouver partout, la configuration de la ville m'est connu. Enfin peut être va t il me faire le coup de la panne, ce serait très désuet mais amusant.

« Vous exigez beaucoup de chose mademoiselle. Vous vous en permettez autant. Mais, avez-vous penser un instant à mes propres exigences ? Je ne suis pas le genre d’homme à se laisser ainsi imposer des volontés. Je marchanderais beaucoup plus facilement ? »

Marchander !

« Vous avez sûrement dû remarquer que votre singularité m’avait... attirée, impressionné, intrigué... Prenez l’adjectifs qui vous plaira le plus. La curiosité et l’un de mes défauts, si vous parvenez à le satisfaire... »

Merde, je fais face au scientiste, ce type est toujours, en permanence Petrado, ok tu veux être un scientiste et bien moi je vais être de nouveau Sergent de Laïca.

Il lui prit la main et la porta a ses lèvres.

Beurk, tu veux faire un test salivaire déchet de l'humanité ?

« ... Il se pourrait que je satisfasse ce que vous avez demandé si... clairement. »

Il la regardait comme on regarde un objet.

Vas y tiens bien ma main car tend que tu la tiens, je ne peux m'en servir pour prendre une de mes Ihctu-Haro pour t'ouvrir de l'aine à la gorge.

« Répondez à mes interrogations mademoiselle, acceptez ce marché pour que nous soyons tout deux satisfait... »

Je vais me satisfaire à tuer un monstre à visage humain mais ce sera une satisfaction non unilatéral je te le promet.
Non ! Stop ! Calme toi.


Hisako se força à respirer lentement, elle dut même fermer les yeux et quand elle les rouvrit elle avait retiré sa main de celle de Petrado

A t il la moindre idée de l'effort que je fais ?
Je me demande quel apparence ont mes tatouages ? Je n'ai jamais fait un tel acte de résignation que je sache.
Enfin bon, il n'est pas un Laïcan, il ne se rend pas compte, ils ne sont pas éduqué comme chez nous, ils ne voient pas le monde de la même manière, je ne dois pas l'oublier.


« Très bien.
Voilà ce qui se passe.
Moi je veux être avec Narcisse, l'homme.
Mais Monsieur Petrado, le directeur n'est pas d'accord.
Donc vous voulez marchander alors voilà ce que je propose.
Monsieur Petrado c'est arrêté devant la devanture d'un très beau magasin.
Il y a plein de chose intéressantes.
Donc si il veut quelque chose il va devoir payer le prix.
Pas de marchandage c'est un beau magasin pas un vendeur à la sauvette.
On entre, on pose sa question, je donne le prix, vous acceptez, vous payez, vous avez.
Est ce que ces règles pour entrer en moi vous conviennes ?
Il est regrettable que Narcisse n'est put être là de façon plus libre, il aurait pu obtenir beaucoup de moi. Oh j'y pense, il serait préférable que votre chauffeur se prenne une pause.
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai comme dans l'idée que dès votre première question vous voudrez garder mon prix rien que pour vous. »

La samouraï-ko sourit puis pris d'une impulsion se pencha, ondula pour se mettre au plus près de l'homme et lui glissa à l'oreille.
« Poser moi autant de question que vous voulez Monsieur Petrado, car je dois bien avoué que je brule qu'entre en moi Narcisse. Mais j'allais oublié Monsieur Petrado ne peut poser des question que sur moi et moi que sur Narcisse. »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Sociopathe Egocentrique
avatar

Narcisse Pétrado


Masculin
Messages : 103
Age : 23

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Lun 13 Fév - 12:24


Il savait qu’il avait fait mouche avec ses déclarations. Il le savait et s’en amusait beaucoup. Voir les tatouages de la samouraï-ko se mouvoir ainsi violemment par intermittence et osciller entre les couleurs grise et gris clair était un spectacle des plus apprécier. Une telle nature était quelque chose de très particulier. Si particulier que Narcisse aurait sûrement pris un immense plaisir à étudier. Néanmoins, Sa proposition avait semblé ne pas plaire à la jeune femme qui semblait peiné à se contrôler...

« Très bien.
Voilà ce qui se passe.
Moi je veux être avec Narcisse, l'homme.
Mais Monsieur Petrado, le directeur n'est pas d'accord.... »


La façon dont procédait Hisako ne le faisait plus sourire maintenant. Il réfléchissait tout en regardant de nouveaux arabesque et couleur sur la peau de la demoiselle. Du bleu et du jaune... Il aurait pu prendre un moment pour se demander à quoi correspondaient ses couleurs et puis ses formes ondulantes. Comme un chat qui vous tourne autour en minaudant... C’est vrai que la jeune femme était plutôt féline, elle pouvait également en avoir l’esprit. Narcisse avançait prudemment. Il ne voulait pas devenir la souris d’un jeu dont-il n’était pas sûr de gagner.

Cependant, la demoiselle avait soulevé un problème. Une réflexion qui abîmait le directeur du complexe Scientiste... Même si cela le faisait réfléchir, les secondes s’écoulaient avec lenteur, ses idées fusaient rapidement.

*Les Laïcans fout ils une différence entre le corps et la personnalité. Hum, mon manque de connaissance sur ce peuple différent du nôtre me fait défaut. Le temps m’a manqué et voilà où j’en suis rendu. Mais pas de panique je vais essayer de gagner du temps. Me considère-t-elle comme un homme banal ? Si c’est le cas, elle perd son temps... Non ce ne doit pas être cela...*Elle parlait de prix et là, le jeune homme se sentait beaucoup plus à l’aise. Il se sentait en terrain beaucoup plus familier. Cependant l’ assurance d’Hisako était mauvais signe.

« Poser moi autant de question que vous voulez Monsieur Petrado, car je dois bien avoué que je brule qu'entre en moi Narcisse. Mais j'allais oublié Monsieur Petrado ne peut poser des question que sur moi et moi que sur Narcisse. »

Oui il avait eu raison, elle tenait beaucoup du félin cette femme. Il en avait connu, mais son exotisme et son manque de finesse changeait considérablement la donne. La proximité et la déclaration de la samouraï-ko avait attisé en lui un feu souvent étouffer. Pour répondre au baiser de la demoiselle plus tôt, Narcisse tourna le visage vers celui de la demoiselle et posa rapidement ses lèvres sur celles de la jeune femme avec un soupçon de violence. Il s’éloigna beaucoup plus que précédemment pour admirer les tatouages de sa camarade de jeu et aussi sa réaction. Puis, Narcisse demanda au chauffeur de les laisser. Ce dernier alla se garer sur un parking peu remplit et sortit du véhicule. Narcisse récupéra les clefs et les mit dans la poche de son pantalon noir.

Une vingtaine de question se bousculait dans sa tête mais il décida de voir quel était son prix pour juste une question anodine mais très intéressante pour lui, le scientifique.

«Commençons donc... Je sais qu’il est impoli de demander l’âge d’une femme, mais j’aimerais connaître le vôtre... »

Il voulait vraiment savoir après tout une créature aussi intrigante qu’Hisako pouvait encore le surprendre bien plus que par son coté tactile. Ses tatouage pouvaient accélérer ou réduire les effets du temps sur son corps et là ce serait une grande découverte. Narcisse était impatient d’en connaître la réponse et aussi de connaître le prix qu’elle exigerait... En attendant, il retira ses lunettes qu’il rangea dans un étui fait exprès dans la limousine. Le jeu avait maintenant commencé sérieusement.

Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Lun 13 Fév - 22:24

Hisako fut surprise mais ne se recula pas quand Petrado déposa ses lèvres sur les siennes de façon fort maladroite avec une brusquerie digne d'un adolescent à son premier rendez vous.
Une fois qu'il se soit reculé, la langue de la jeune femme gouta ses lèvres.
Ces lèvres ont laissées un meilleur gouts cette fois ci.
Un peu plus l'homme que le scientiste dans cet acte mais encore beaucoup du directeur malgré tout.

Elle sourit à l'homme qui l'observait.
Enfin il se décida, demanda au chauffeur de se garer et de les laisser, il récupéra les clefs.
C'est il conduire ?
Une chose est sur il cherche sa première question, j'entends presque les rouages tourner dans sa tête.


«Commençons donc... Je sais qu’il est impoli de demander l’âge d’une femme, mais j’aimerais connaître le vôtre... »

« Cela ne me dérange aucunement, mais je dois définir donc un prix pour cette question semblant si anodine. »

Mmmmm, tiens je vais tricher dès maintenant, ainsi même sa question test va lui laisser un goût de moi en bouche.

« Je me sens d'humeur très généreuse. »
Et la jeune femme de se pencher en avant vers Narcisse et d'avancer doucement, toujours penchée.
« Je vais vous proposer deux prix différents.
Le premier est... »
Hisako accompli une rotation très rapide de tout son corps et le fit s'installer sur Narcisse.
L'homme se retrouva avec la jeune asiatique assise sur ses cuisses, le dos plaqué contre son torse et la tête posée sur son épaule droite, le regard tourné vers son visage semblait il car il pouvait sentir son souffle sur sa mâchoire et la naissance de son cou.
« Si ce prix ne vous convient pas, je vous propose que vous me disiez pourquoi vous portez ces lunettes ? »
Bien entendu elle lui avait susurré à l'oreille.

Même si il choisit la réponse à la question plutôt que moi sur lui j'aurai le temps de sentir si son corps réagit ou non. Dans ce cas c'est qu'il est soit frigide ou qu'il en a une toute petite.
Mais quel va être son choix et qui va le décider ? Impressionnant comme avec cette homme le simple fait de dire que je suis né le 8 novembre 2002 prend de l'importance.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Sociopathe Egocentrique
avatar

Narcisse Pétrado


Masculin
Messages : 103
Age : 23

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Lun 19 Mar - 17:55


Elle était tentante, venimeuse et tentante. Qu’espérait-elle en se pressent contre lui de la sorte. Le souffle de la samouraï-ko sur sa peau lui donna la chaire de poule. Maintenant il comprenait ce qu’elle tentait de faire. Une seule chose l’animait. Cependant, il restait encore sur ses gardes, pas question de se faire avoir par ce genre de beauté féline et reptilienne à la fois. Il ne tourna pas la tête lorsqu’elle était sur lui. Il avait été surprit. Jamais il n’avait véritablement été si proche avec une femme de pouvoir. Les demoiselles d’Andori étaient beaucoup moins entreprenantes ! Il n’oubliait pas son nom, il n’oubliait pas sa fonction, il n’oubliait pas ce qu’il risquait à fleureter avec l’exotisme. Elle lui fit à l’instant penser à une magnifique et dangereuse plante carnivore. S’approchant racine par racine avant de l’aspirer tout simplement.

La mâchoire du scientiste s’était contractée sous le souffle. Il essayer de calmer son corps qui commençait à la désirer plus que l’on désire un objet. Non son corps ne devait pas céder. Il devait se maîtriser.

«« Donnez moi votre âge et je vous dirais la raison pour la quelle de porte des lunettes » »

Il avait choisit la seconde option même si la première il l’avait déjà eu. Il savait bien qu’il avait payé deux fois. Mais il le s’était pas fait avoir, le but était de montrer à son interlocutrice qu’il n’était pas homme à sauter sur l’occasion de tripoter une jeune femme et encore moins si cette dernière se vendait de façon légèrement trop rapide. Cela ne le dérangeait pas, mais il ne voulait surtout pas qu’il soit dit qu’il n’avait pas été un gentleman.

Il ne pouvait d’avantage rester en contacte avec cette créature tellement tentatrice. Délicatement il la fit glisser à coté de lui, s’éloignant légèrement pour que leurs corps ne se touchent plus, que sa peau et ses nerfs puissent se calmer....





désolé très court =/
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Lun 19 Mar - 21:37

Hisako pris un certain plaisir à sentir la tension dans le corps de Narcisse, ses efforts pour lui résister. Oui elle s'amusait beaucoup et voulait plus. De nombreuses questions trottaient dans sa tête, allait elle dévergonder l'homme, le rendre fou de désir, le mettre à ses pieds, ou tout au contraire le faire encore plus se retrancher dans son refus, solution fort dommage, on a qu'une vie et il faut savoir apprécier chaque instant trop court. Elle senti aussi que si elle ne pouvait avoir cette homme, elle serait déçut...mais elle ne savait trop de quoi, de ne pas avoir joui de son corps, de ne pas avoir fait découvrir ce qu'est être vivant à cette intelligence artificiel, d’insérer un peu d'humanité à ce scientiste, d'avoir fricoter avec l'abominable...trop de possibilités.

« Donnez moi votre âge et je vous dirais la raison pour la quelle je porte des lunettes »

Puis il la déplaça sans brusquerie à ses cotés et fit un petit mouvement de fesses pour s'éloigner légèrement d'elle.

« Je suis née le 8 Novembre 2002. Je vous ferez remarqué que normalement vous devez payer puis recevoir votre réponse et non l'inverse. Puisque vous aimez modifier les règles je vais le faire aussi. Combien pour savoir la raison de votre peur des contacts féminins ? Ne me dites pas que vous n'avez pas peur, j'aurai beaucoup de mal à le croire. Qu'est ce qui fait que vous refusez les contacts charnel ? Oh et ne vous faites pas de faux espoirs je n'ai pas oublié les lunettes. »

La samouraï-ko bondit en employant toute sa célérité afin de récupérer les lunettes de l'homme et de se les mettre sur le bout du nez ; tout en reprenant une posture de biais afin de bien profiter du profil de l'homme, dont les cheveux avaient légèrement bougé sous le souffle d'air provoquer par son vif mouvement.

« Me vont elle ? Bien entendu je pense qu'une belle chemise comme la votre irait à la perfection avec plutôt que ma tenue actuel mais ne brulons pas les étapes, savoir aller à bonne vitesse pour ne pas se retirer penaud. Donc ces lunettes, vous me donnerez votre prix après l'explication que vous me devez. »

Elle sourit en penchant la tête.
Oui elle adorait cet instant de sa vie et pour les questions dans un coin de sa tête et bien elles allaient y rester car elle voulait profiter de ce moment et trop de question empêche la sensation.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Sociopathe Egocentrique
avatar

Narcisse Pétrado


Masculin
Messages : 103
Age : 23

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Mer 21 Mar - 12:26


Comment pouvait-elle s’amuser ainsi car elle devait bien y prendre un plaisir certain. Elle semblait vouloir toujours s’approcher plus. Toujours être plus proche. Et cet air légèrement espiègle au fond du regard mais qui restait tout de même sérieux. Allait-elle le rendre fou ? Non. Il était plus malin, plus intelligent, il ne tomberait pas bêtement dans un tel piège. Un piège si simple. Un piège charnel. Il n’était pas de ceux qui devenaient aveugle lorsqu’une jeune et jolie demoiselle passait devant eux. Elle ne s’embla pas s’offusquer de la distance qu’il avait remit entre eux et c’était tant mieux. Il n’aurait pas supporté qu’elle lui en fasse part, qu’elle lui fasse une remarque. Il aurait sûrement sourit et leur chemin aurait repris. Mais au lieu de ça, elle constata autre chose.

*Née en 2002... Elle à donc à peine une vingtaine d’années ? Elle est pourtant si dégourdit... On pourrait croire qu’elle plus âgée. Non elle est simplement plus mature. Sûrement des coutumes de son pays d’Origine. Je suis curieux d’apprendre à connaître Laïca...*

Elle avait créé en lui une nouvelle soif, la soif de la connaissance. Cela faisait si longtemps que son esprit n’avait pas été intéressé par autre chose que la science. Le fait que la Laïcane lui ouvre un peu les yeux le dérangea légèrement mais il mit se sentiment dans un coin de sa tête pour se concentrer sur la suite de la réplique de sa vis-à-vis. Il haussa un sourcil quand elle insinua qu’il avait peut être peur es femmes. C’était faut. Pour lui une femme restait une humaine, il connaissait par cœur le fonctionnement l’anatomie les réactions, les maladies l’évolution. Il avait tout apprit tout pour la science. Elles ne représentaient donc que peu d’intérêt pour le scientiste. La réflexion le fit aussi légèrement sourire. Il aimait bien entendre l’avis qu’elle se faisait de lui.

Narcisse pensait qu’Hisako oublierait la question première, semblant intéresser par quelque chose de plus attirant. Il se trompait. Il avait à faire à quelqu’un qui n’était pas volage dans ses idées contrairement à ce qu’elle semblait faire avec son corps.

Ce corps qui était rapide. Elle venait de se jeter pratiquement sur lui, tellement rapidement qu’il n’eut même pas le temps de réagir. Il aurait voulu l’arrêter. Elle avait été trop rapide. Il fallait qu’il s’éloigne qu’il soit hors de porté. Qu’elle ne puisse plus le toucher à sa guise. Il n’appréciait guère le sentiment d’être la souris et non le chat d’un jeu de domination. Car pour lui cela devenait le cas. Elle essayait de le coincer ? Il devait avouer qu’elle avait du talent. De plus elle jouait de son corps comme d’une arme. Il la regarda mettre ses propres lunettes.

« Me vont elle ? Bien entendu je pense qu'une belle chemise comme la votre irait à la perfection avec plutôt que ma tenue actuel mais ne brulons pas les étapes, savoir aller à bonne vitesse pour ne pas se retirer penaud. Donc ces lunettes, vous me donnerez votre prix après l'explication que vous me devez. »

Elle parlait beaucoup. Beaucoup trop. Trop rapidement. Elle ne laissait pas un instant de répit au cerveau du jeune homme qui réfléchissait rapidement. Il n’avait pas en face de lui une jeune femme noble qui se contentait de boniment et qui rougissait au moindre sourire. Non la femme qui était en face de lui était beaucoup moins fragile. Exotique, solde et une étrange créature. Il allait procéder par ordre. Il allait prendre le temps qu’elle n’avait pas prit. Alors il la toisa simplement du regard et sourit simplement, simplement et très légèrement moqueur, si légèrement qu’on pouvait en douter. Délicatement, il reprit les lunettes du nez de la demoiselle et les plaças dans le boîtier à lunette qui était caché dans la poche intérieur de la portière de la limousine. Il resta silencieux le temps de ranger et puis il lui fit face, les yeux dans les yeux.

« Non, elles ne vous allaient pas. Elle vous donnait un regard trop strict, restreignait la liberté qui émane de vous... »

De nouveau il l’observe. Il s’installe plus confortablement dans la banquette de la limousine. Il desserre légèrement sa cravate, montrant ainsi qu’il se mettait à l’aise. Enfin tout était calculer évidement. Il voulait voir si elle allait tenter quelque chose. Voir si elle allait prendre cela pour une invitation. Il était curieux et testait, expérimentait. Comme des essais biologiques. Narcisse était maintenant adosser à la banquette en cuir, la cravate desserrée pour le laisser mieux respirer et il observait les tatouages mouvants de la samouraï-ko.

« Je porte des lunettes pour avoir une vue normal... Cela me semble l’explication la plus claire que l’on puisse donnée. »

Un sourire moqueur était clairement affiché sur son visage, maintenant c’était à son tour de poser des questions et il avait eu le temps de réfléchir à ce qu’il allait dire. Oui il avait bien réfléchit et il avait vraiment envie de savoir. Enfin tout n’était que stratégie pour obtenir la réponse qu’il voulait depuis le début.

« Question suivante. Voudriez-vous bien me dire pour quelles raisons avez-vous intégrée l’armée de votre nation ? »

Il l’observait encore, toujours ses yeux allant des lèvres au reste du corps de la demoiselle puis retournant admirer ses tatouages changeants puis, finir par plonger dans son regard. Ne jamais rester fixe, changer d’angle de vue constamment, ne pas se faire piéger. Toujours chercher une issue.

Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Jeu 22 Mar - 10:30

Oh il s’essouffle déjà, à besoin de reprendre son souffle, pauvre petit animal.

« Non, elles ne vous allaient pas. Elle vous donnait un regard trop strict, restreignait la liberté qui émane de vous... »

Trop sévère, on aime pas les maitresses femmes ou juste toute marque de domination ? Au moins ce fut dit avec un petit compliment. Il temporise encore, alors là je suis vraiment déçu, si je ne dois entendre que son souffle autant que cela soit alors que je chevauche la bête...Ouais desserre ta cravate, ainsi si tu m'exaspères trop, je vais resserrer le nœud à volonté.

« Je porte des lunettes pour avoir une vue normal... Cela me semble l’explication la plus claire que l’on puisse donnée. »

Il se fou de moi ? C'est ça, sa réponse ! Si j'avais su je lui aurais dit que j'étais née un jour dans l'année...Mon petit tricheur, je vais te faire danser. Quand à ton sourire je vais le faire disparaître et avant la fin de cette rencontre tu vas me demander grâce...DEUX FOIS.

« Question suivante. Voudriez-vous bien me dire pour quelles raisons avez-vous intégrée l’armée de votre nation ? »

« Oh cela est fort simple, enrôlement volontaire. Donc maintenant vous allez me dire pourquoi vous craignez tant que mon petit corps frêle se colle au votre. Et si vous évitez de répondre complètement à cette question, je resserre votre nœud de cravate et pendant que vous suffoquerez, je profiterez des effets secondaires pour au moins avoir un peu de plaisir en votre compagnie. A moins que ce soit cela que vous aimiez, peut être y a t il une hybride chatte autorisé à faire ses griffes sur vous ? »

Hisako décida qu'il était plus sur d'appuyer ses dires, elle agrippa donc l'homme et s'assit sur ses cuisses. Leur visage étaient très proche, leurs nez se touchant presque. Elle resserra délicatement la cravate de Petrado.

« Je vous direz quand vous pourrez vous déshabiller pour notre plaisir mutuel. Oh et n'essayez pas de me déloger de cette position, je suis entrainée à tuer alors vous briser les bras et les jambes ne sera pas difficile. J’admets parfaitement que cela mettrais fin à mon envie, mais au moins vous seriez puni pour votre mauvais goût et pour votre indiscipline. »

Brusquement elle déposa un baisé sur le nez de l'homme.

« S'il vous plait Narcisse, répondez complètement aux questions, notre petit jeu m'amuse et j'ai envie qu'il finisse par une victoire mutuelle. Plutôt que par vos cris, vos cris de douleur car je compte bien vous faire crier. Une femme vous a t elle déjà fait crier de plaisir ? Avez vous jamais demandé grâce de trop de plaisir ? »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Sociopathe Egocentrique
avatar

Narcisse Pétrado


Masculin
Messages : 103
Age : 23

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Ven 23 Mar - 9:21


Le fait qu’elle soit si différente était si attirant que cela en devenait repoussant. Tirailler entre le fait de céder ou non, de résister ou pas, il réfléchissait à la meilleures des options. Il se refusait cependant à lui offrir ce qu’elle semblait tant désirer. Il ne voulait pas se soumettre à la curiosité. Il voulait la découvrir avec mes mots, savoir ce qu’elle voulait bien lui dire. Cependant il aurait aimé la forcer. Lui arracher la langue, la disséquer pour voir si cette partie de son corps pouvait lui en dire plus. Y avait-il d’autres qu’elle sur Laïca était-elle la seule où était-ce une sorte d’hybridation naturelle ?

La samouraï semblait contrarier par la réponse que le scientiste lui avait fournie, d’un coté cela l’amusait et quelque chose au creux de son ventre remuait. C’était l’adrénaline. Il se sentait en danger trop proche de cette créature de nouveau sur lui. La repousser semblait une bonne idée mais la menace peu implicite qu’elle lui énonça lui fit renoncer. Elle en était capable et le jeune homme ignorait si elle serait puni pour lui avoir brisé un membre, après tout, c’était une invité du roi, enfin presque. Il la laissa donc, résistant de mettre ses mains sur les hanches tellement bien formé de la jeune laïcane. Ne pas lui montrer qu’il était finalement tout autant attiré par le corps que par l’histoire de la femme sur ses genoux. S’il se rappelait bien on ne lui avait peut être jamais autant posé de question personnelles et il trouvait cela dérangeant. Elle n’était qu’une inconnu après tout.

Il fut surprit de sentir les lèvres de son interlocutrice sur son nez. Ce baiser avait-il un sens particulier en Laïca ? Une fois de plus il se maudissait de ne pas avoir effectué plus de recherche à ce propos. Mais Narcisse s’excusait lui-même, il avait manqué de temps depuis la prise d’otage au complexe et de puis on ne lui en avait laissé d’avantage après la maladie de cette hybride. Et enfin rien ne laissait présager qu’il se retrouverais seule en compagnie d’une petite dévergonder qui ne pensait qu’a lui ôter ses vêtements, enfin pour le moment son envie était surement celle de l’étrangler. Il jouait avec la mort mais la regardait dans les yeux, il savait que son heure de mourir n’était pas encore arrivé. Il le sentait dans ses tripes. Mais après tout, il pouvait se tromper.

« S'il vous plait Narcisse, répondez complètement aux questions, notre petit jeu m'amuse et j'ai envie qu'il finisse par une victoire mutuelle. Plutôt que par vos cris, vos cris de douleur car je compte bien vous faire crier. Une femme vous a t elle déjà fait crier de plaisir ? Avez vous jamais demandé grâce de trop de plaisir ? »

Narcisse observa les touages sur la peau du visage de la femme sur ses genoux. Il leva doucement l’une de ses mains pour aller la poser simplement sur sa joue. Il avait assez regardé, il voulait toucher maintenant.

« Vous commencer à poser trop de question à la fois choisissez en une seule si vous désirez seulement en avoir la réponse complète. »

Son ton était presque dur. Il le contrôlait. Narcisse voulait reste neutre, impassible et il y arrivait même s’il devait faire de gros effort de self contrôle. Il n’aimait ni les menaces ni qu’on le force à quoi que ce soit... D’ailleurs il décida rapidement de reprendre les rennes de la situation avant qu’elle n’ait pus répondre. Il espérait seulement qu’elle ne lui arracherait pas la tête, su moins si elle osait le faire.

Les yeux du scientiste était fixer sur les iris d’Hisako, il lui sourit de façon moqueuse et reprit la parole.

« A moins que vous ne désiriez seulement la finalité de tout ceci. »

Il ponctua sa phrase en capturant les lèvres de la demoiselle. Le baiser était beaucoup plus doux que le dernier qu’il avait offert, sensuel. Cela ne faisait pas partie de ses habitude de mettre en jeu son corps ou son identité, mais il n’avait jamais eu non plus de partenaire aussi tactile. Il composait son rôle en fonction des attentes de la jeune femme, c’était la seule manière de finir par obtenir ce qu’il désirait. Sa voix avait été murmurante le temps qu’il s’approche d’elle pour ne pas qu’elle l’interrompe. Narcisse rompit le baiser, un petit sourire victorieux sur les lèvres, les yeux de nouveau river sur les visages de sa compagne de jeu.

« Je n’ai pas peur de vous mademoiselle. »

Son ton avait été assuré, volontaire et sa voix s’était faite grave. Il avait toujours sa main sur sa joue et à l’aide de son pouce lui fit une petite caresse pour adoucir la déclaration. Tout était calculé. Il voulait adoucire ce caractère trop fort pour une demoiselle. Son but était de lui faire oublier les autres question et si son corps devait en être le prix il le donnait. Il voulait juste la réponse à sa question.

« Dites m’en plus sur vos tatouages... »

L’adoucire encore, il nicha alors son visage dans le cou de l’originalité de la nature pour un déposer un baiser puis un autre avant de commencer à mordiller la peau tandis que ses mains c’étaient finalement poser sur se corps qu’il avait sur les genoux, elles parcouraient le dos de la demoiselle doucement, méthodiquement, comme s’il cherchait une anomalie flagrante par-dessus ses vêtements. Il attendait une réponse et il continuerait de lui gouter la peau jusqu'à ce qu’elle le repousse ou qu’elle lui raconte.

Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Sam 24 Mar - 12:06

Petrado déposa sa main sur la joue d'Hisako.
Se laisserait il enfin aller ?

« Vous commencer à poser trop de question à la fois choisissez en une seule si vous désirez seulement en avoir la réponse complète. »
Il a un ton un peu dur, du reproche, jamais on n'a du lui parler comme ça. Il est trop habitué aux larbins. Il sourit mais pas de la bonne manière, cette main sur ma joue c'est celle de Petrado.

« A moins que vous ne désiriez seulement la finalité de tout ceci. »
La finalité de tout...Ah c'est mieux ça enfin on se laisse un peu aller, il est pas très doué, il a jamais du avoir de femme, uniquement des prostitués ou autre. Et là il me sourit comme un chat, alors on croit avoir gagné ?

« Je n’ai pas peur de vous mademoiselle. »

Tu as tord la peur est un avertissement de danger et je suis un danger. Mais Petrado le Scientiste est persuadé de son invulnérabilité, malgré sa petite prise d'otage. Il n'a pas su tirer les bonnes leçons de son aventure.
Espère t il me faire ronronner à caresser ma joue ainsi ? Il le fait mieux que pour son baisé. Un geste de l'homme ?


« Dites m’en plus sur vos tatouages... »

Petrado est toujours aux commandes. Si il ne veut pas lâcher le tableau de bord, il ne me reste plus qu'à briser la direction. Il commence à me caresser, me cajoler mais c'est trop logique et contrôlé

Shosuro enfonca ses mains dans la chevelure de l'homme, elle l'obligea ainsi à relever le visage pour qu'il la regarde dans les yeux.

« Je suis un peu déçu, vous vous contenter de regarder la couverture alors que vous pourriez lire le livre. Mais cela n'est pas vraiment étonnant, Petrado dirige et il ne s’intéresse qu'a ce qu'il voit. Cela me déplait, je ne me contente pas de miettes. »

Brusquement les mains de la femme s’agrippèrent au crane de l'homme et avec force elle frappa l'arrière du crane contre la vitre de séparation de la limousine.
Une fois.
Deux fois.
Elle colla sa joue contre la joue de Narcisse et susurra à son oreille alors qu'il peinait à retrouver sa conscience.

« Je veux Narcisse, je l'exige Petrado. Vous voulez mes tatouages et bien la solution est simple Petrado, pour les avoir Narcisse doit me toucher, me découvrir et réciproquement. »

Elle sourit quand elle vit ses yeux se dilater et sa bouche emmètre un petit son légèrement aigu.
Alors qu'elle lui parlait, elle avait déboutonné sa chemise puis prise dans l’élan avait déboutonné son pantalon. Maintenant sa main tenait un début de rigidité.

« Il est temps que quelqu'un vous fasse vivre, vous aller adorer jouer avec mes tatouages et apprendre à les lire mais si vous êtes vraiment bon et un peu malin vous pourrez avoir bien plus que la couverture. »
Elle joua avec sa main et sourit devant la réaction de l'homme.

« Prêt à jouir de la vie Narcisse ? Je ne suis pas du genre à grignoter, je fais les choses totalement. Préparez vous à crier d'un épuisement savoureux. »

Sa poigne se referma durement et une nouvelle fois le crane du Scientiste claqua contre la vitre de séparation.

« Il y a intérêt pour vous qu'a la fin je ronronne de satisfaction, quand je suis insatisfaite je ne suis pas bonne à prendre avec des pincettes. »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Sociopathe Egocentrique
avatar

Narcisse Pétrado


Masculin
Messages : 103
Age : 23

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Ven 30 Mar - 10:04


De toutes évidence, il venait de perdre une batail. La jeune ne ne semblait pas du tout satisfaite, cette main qu’il avait, au départ, cru enjôleuse, ce montrait beaucoup plus agressive que prévue. Oui le jeune homme avait peur. Jouer avec le feu, il le faisait souvent mais jouer avec le feu avec une dragonne c’était comme se mettre un boulet au pied et se jeter dans la mer, on avait très peu de chance d’en ressortir vivant. Plus le temps passait et plus le directeur du complexe et se sentait faiblir. Sa fougue manipulatrice marchait parfaitement bien avec les gens d’Andori, il n’avait pas prévu de rencontrer une Laïcane insoumise. A l’instant, il ne savait dire si cela lui déplaisait ou non. Comme tout le monde l’homme craignait le changement, changé de condition de rang, de vision des choses. Bien sur il regardait de l’avant, mais seulement dans le domaine de la science et quelque chose lui indiquait que Hisako était plus penché dans le domaine du physique.

Le premier discours qu’elle tint, il l’oublia sous la force du coup qu’il reçu. L’idée de la disséquer en lui arrachant ses membres, un par un, était une idée qui lui traversa l’esprit avant un second coup. Si elle continuait à cette puissance, il finirait par perdre conscience. Il fut tenter de rassembler ses forces pour appeler le chauffeur, qu’il revienne dans la voiture. Cependant, une autre partie de lui-même voulait continuer cela. Continuer ce jeu qui semblait perdu d’avance. Il l’écouta, reprenant son souffle après son agression.

Narcisse écarquilla les yeux lorsqu’une sensation de fraicheur se fit sur son torse et à l’intérieur de son pantalon, il laissa échapper un son de ses lèvres. Erreur de sa part en temps normal mais qui lui vaudrait son salue. Elle voulait des émotions ? Elle allait en avoir, fausses cependant. Elle aurait ce qu’elle voulait et lui se sentirait totalement mettre de ses actes. Il baissa les yeux vers les mains de la demoiselle. Elle était bien en train de s’occuper sérieusement de lui. Malheureusement certaines pulsions humaines, animales, naturelles ne se contrôlent pas. Le rouge au joue lui monta aussitôt.

« Il est temps que quelqu'un vous fasse vivre, vous aller adorer jouer avec mes tatouages et apprendre à les lire mais si vous êtes vraiment bon et un peu malin vous pourrez avoir bien plus que la couverture. »

De nouveau un soupire lorsque sa main bougea sur cette partie si sensible, point faible de l’anatomie d’un homme. De toute façon, il ne voulait pas répondre à des propos aussi provoquants. Puis il voulu se raviser, mais c’était trop tard, elle recommençait à parler.

Et de nouveau son crâne heurta l’une des parois de la limousine. Pourquoi était-on violent avec lui ? Il crispa sa mâchoire, la regardant dans les yeux.

« Il y a intérêt pour vous qu'a la fin je ronronne de satisfaction, quand je suis insatisfaite je ne suis pas bonne à prendre avec des pincettes. »

*Je rêve ! Elle exige en plus ! C’est du n’importe quoi ! Narcisse fait là sortir de cette limousine. Rha, mais ça serait louper une occasion en or de lui rendre la monnaie de sa pièce. Cependant cela pourrait être très dangereux ! Pas à prendre avec des pincettes ? Comme si il avait fallut en prendre avant ! J’espère pour Laïca que toutes leurs femmes ne se montrent pas toutes aussi violentes et fougueuses... C’est terriblement dangereux une femme, surtout celle là apparemment. Narcisse dans quoi t’es tu fourré ... REAGIS ! *

Son subconscient ne semblait pas satisfait de sa passivité passée. Hors de question de perdre une nouvelle fois la face. Il garda cet air surprit sur le visage qu’il avait depuis le dernier coup et levant la main pour récupérer celle que la jeune femme avait laissé dans ses cheveux et prit soin de récupérer celle qui s’aventurait dans son pantalon. D’un coup de hanche il la fit son dos sur la banquette de façon à être au dessus d’elle. Il la regardait et même dans cette position elle semblait insoumise. Ses yeux de nouveau dérivèrent sur ses tatouages mais il se réveilla, l’exotisme le distrayait de trop. Il approcha alors très proche son visage du sien, faisant frôler leur buste.

« Levez encore une fois la main sur moi et votre immunité diplomatique, si vous en avez une, ne suffira pas à m’échappé... Et vous rentrerez à pied. Voyez, vous n’êtes pas la seule à ne pas prendre avec des pincettes. »

Il espérait une réaction. Il se préparait à un retour violent, si il avait réussit à la cerner, c’était quitte ou double. Il attendant, profitant de ce moment pour observer encore ses tatouages changer de couleur.

Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Ven 30 Mar - 23:47

« Levez encore une fois la main sur moi et votre immunité diplomatique, si vous en avez une, ne suffira pas à m’échappé... Et vous rentrerez à pied. Voyez, vous n’êtes pas la seule à ne pas prendre avec des pincettes. »

« Mais vous pourriez faire l'homme si vous continuez comme ça. Cela vous va bien de surcroit. »
J'oscille entre excitation et colère, que choisir. Vais je massacrer le scientiste ou sauter sauvagement sur l'homme pour m'empiffrer de sa virilité toute nouvelle ? Les deux semble être un bon choix.

Mais Hisako ne se contente pas de cette petite réplique, une de ses mains agrippe l'arrière train de l'homme dont le pantalon avait glissé tandis que l'autre enserre avec vigueur la gorge de Petrado.

« Mais tout autant vous vous oubliez, ici le prédateur c'est moi. Je n'ai pas besoin de me cacher derrière mon immunité diplomatique pour dire que si je le veux, je vous tu. »
La gorge est libérée.
« Mais là n'est pas le sujet, le sujet est le fait que votre...anatomie, même si j'ai envie de dire concombre vu ce que je sens, ne veut pas que je quitte cette voiture, ni même cette position. Je n'ai pas envie de quitter cette voiture. »
La jeune asiatique se cambra, plaça son visage tout contre l'oreille de Narcisse.
« Viens en moi, j'en ai e désir, fait et découvrir ce qu'aucune Andorienne n'a jamais fait et ne pourra jamais t'apporter. Dessine mes tatouages par tes caresses. »

Là tu as intérêts de me sauter...tout court en fait. Merde quoi, on a la position qu'il faut et même moi je commence à être émoustiller. Je me suis prise au jeu. Si tu ne me satisfait pas Petrado, je prend tes testicules une à une et les broies de mes propres mains. Encore une fois Hisako, tu ne respectes pas les quatre piliers, ou sont la prudence, le justice, le courage et la tempérance. Je suis une mauvaise militaire. Bon faisons un geste si il se décide enfin et fait des efforts, je consens a le prendre pour amant à l'essai.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Sociopathe Egocentrique
avatar

Narcisse Pétrado


Masculin
Messages : 103
Age : 23

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Lun 2 Avr - 17:48


Bien entendu, il ne s’attendait pas à ce qu’elle fonde dans ses bras avec sa phrase précédente. Il attendait une réaction de sa part mais rien ne laissait penser qu’elle serait alors prête à se laisser faire. Il avait imaginer à quoi pourrait ressembler la peur chez cette femme dangereuse, mais cela n’avait pas bien rendu dans son esprit tortueux.

« Mais vous pourriez faire l'homme si vous continuez comme ça. Cela vous va bien de surcroit. »

Il ne s’était pas non plus l’entendre presque rire. Elle osait se moquer de lui. Se moquer de lui alors qu’il était au dessus d’elle ? Enfin il s’agissait d’une militaire, elle devait bien connaître quelque astuce ou prise de combat qui lui redonnerait l’avantage. C’est par cette réflexion que le scientifique était persuadé qu’elle aimait qu’il soit au dessus d’elle bien qu’elle ne semblait pas être une femme dominé lors de l’ébat, peut être était-ce un secret ? Non, il se posait bien trop de question dans cette situation où l’instinct avait plus d’importance que la réflexion posé et la stratégie. Il ne devait néanmoins, ne pas perdre son échiquier de son crâne. Un pion par un pion un cavalier par un cavalier. Grappillait-il du terrain ? La victoire était imminente mais pour cela il devait oublier sa retenue d’homme d’affaire. Qu’allait-il choisir ?

*Que vas-tu décider. La foutre à la porte ou la prendre comme elle est ? Dangereuse. Elle le restera à l’extérieur, peut être l’amadouer... Elle ne ressemble pas à une demoiselle naïve que l’on peu avoir avec un rose et une boite de chocolat.*

Trop tard pour les réflexions apparemment, sa gorge ses sert et elle sent qu’on agrippe son postérieur. Il se crispe et enserre à son tour le poignet de la demoiselle, hors de question de ne pas se débattre si elle était en train de véritablement le tuer. S’agissait-il d’une sadique qui ne se contentait pas d’un balle dans la tête ?

« Mais tout autant vous vous oubliez, ici le prédateur c'est moi. Je n'ai pas besoin de me cacher derrière mon immunité diplomatique pour dire que si je le veux, je vous tu. »

*n’est-on pas militaire pour la vie en Laïca ? Ou bien séparent-ils vive privé/vie professionnel. Du moins, je dois reconnaître qu’elle se sert admirablement bien de ses deux coté en les entre mêlant*

Il en avait presque oublié la strangulation qui au final le rendait moins agressif que les coup porté à la tête. Il ne fallait pas que cela se reproduise pour autant. Narcisse pris une grande inspiration lorsque sa gorge fut de nouveau libre de laisser affluer l’air dans ses poumons.

« Mais là n'est pas le sujet, le sujet est le fait que votre...anatomie, même si j'ai envie de dire concombre vu ce que je sens, ne veut pas que je quitte cette voiture, ni même cette position. Je n'ai pas envie de quitter cette voiture. »

*Se trouverait-elle des excuses pour me convaincre de ne pas la mettre dehors ? Ci c’est le cas ça en ait pathétique. Cas de nymphomanie ? Non, elle m’aurait violer, sans aucun doutes. Une envie d’être reconnue ? Certainement. Si elle continue dans ce sens, je la suivrais... *

« Viens en moi, j'en ai e désir, fait et découvrir ce qu'aucune Andorienne n'a jamais fait et ne pourra jamais t'apporter. Dessine mes tatouages par tes caresses. »

Se Souffle sur sa peau, la promesse de milles et une sensation, l’envie de découvrir ce corps si jeune et si étrange à la fois, tout cela mélangé était si encourageant. Il aurait préférer que l’ordre soit une supplique mais il n’allait pas chipoter pour si peu. Il la fit se rallonger complètement venant avec elle pour l’embrasser passionnément en lui faisait sentir son envie en pressant de façon retenue son bassin contre celui de la Laïcane tout en lui caressant l’une de ses cuisses. Le scientiste était déterminé à donner tout ce qu’il avait, elle regretterait de s’être moquée de lui précédemment. Ho oui elle allait regretter et Narcisse en serait on ne peu plus satisfait. Son but était fixer, il ne s’arrêterait que lorsqu’elle aurait atteint la jouissance.

Le contact de leur bassin le fit frissonner d’envie et il clôtura la baiser en lui mordant la lèvre de façon totalement consciente et remonta sa main pour serrer dans sa main le postérieur de la jeune samouraî-ko. Attendant sa réaction, il éloigna son visage du sien et s’absorba dans les tatouages changeant de la succube qui avait finalement réussit à fissurer son masque de froideur...

Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   Jeu 5 Avr - 11:11

Hisako est contente, il la touche enfin, l'embrasse avec désir. Il va jusqu'à la mordre tout en enserrant ses fesses.
Ce n'est pas trop tôt ! Oh non, il observe encore mes tatouages, il ne pense vraiment qu'a cela. Pour te punir Narcisse je vais rester habillée...pour le moment.
La jeune femme sent l'homme palpiter alors elle fait glisser sa main et prend en mains les choses. Ainsi elle lui indique qu'il peut aller, il suit le geste.
Un peu brusque comme entrée, aurait on hâte ? A trop se retenir on se punit.
Hisako fait jouer ses jambes le long de celles de Narcisse, elle les fait monter et caresser. Ses jambes ont toujours été une force. Une de ses main enlace celle de l'homme et ensemble elles passent sous son vêtement.
Va t il accepter de toucher sans voir ?
Pour s'assurer la seconde solution elle l'embrasse délicatement, parsème le visage de son amant de baisés légers. Maintenant elle parcoure le dos, le torse, joue avec un téton, s'enfonce délicatement dans la chevelure.
Est ce une idée ou il a eu un petit réflexe au contact de mes doigts dans ses cheveux ?
Bien entendu elle a parfaitement conscience qu'il ne pourra suivre ce rythme bien longtemps. Cela ne lui pose aucun problème car elle sait comment relancer la machine. D'ailleurs elle va en jouer. Elle accompagne le mouvement, participe activement.
Tu sers les dents, tu te bats pour ne pas te laisser faire, j'aime ça.
Hisako susurre à l'oreille de l'homme pour qu'il lâche bride. Elle appui ses dires d'un mouvement de jambes expert.
OUI, enfin. Tu te défens bien décidément.

« Ce fut une introduction tout à fait bien mené, je ne regrette pas du tout mon choix. »
Tout en parlant elle repousse et force Narcisse a s'asseoir.
« Je vais te remettre d'entrain de mes mains et après...Tu pourras enlever mon pull et ainsi voir et toucher vraiment, voir et toucher ce que tu désirs. Voir tout mon corps vibrer et se dessiner sous tes doigts. L'idée te plais, je le sens, au sens littéral. Aller Narcisse vas y enlève le voile qui camoufle la toile que tu désirs tant. »

Shosuro se sait être une femme dominatrice mais à décidé de faire un effort. Elle a trop mis d'elle pour perdre maintenant. Narcisse est aussi un dominateur, alors elle va le laisser diriger maintenant. C'est pour cela qu'elle a choisi cette position assise face à face. Une reconnaissance de sa part quand au respect de l'homme de pouvoir avec qui elle s'unit.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans   

Revenir en haut Aller en bas
 

Proie Exotique [PV Narcisse] interdit au moins de 18 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Interdit aux moins de dix-huit ans.
» Interdit aux moins de 18 ans
» Interdit au moins de 18 ans XD
» Cryptozoologia - Interdit aux moins de 16ans
» Et après le bal... [PV Killian Jones] Interdit aux moins de 16 ans [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Andori, L'Europe après l'Apocalypse. :: Les années 2020, Sur Andori... :: Hopera, la capitale d'Andori :: Le marché et les petits commerces.-