23 ans après l'Apocalypse, la Noblesse est réinstaurée, les Scientistes imposent lentement leur suprématie. Tout ça n'est qu'une façade, venez découvrir la face cachée d'Andori, l'Europe ravagée par l'Apocalypse...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

//
Partagez | 
 

 Second pas musha shugyo [PV Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Jeu 23 Fév - 23:22


Le bâtiment est en pleine lumière, sa façade blanche est comme illuminé.
Tant mieux, maintenant je n’ai plus le choix.
Il avance, sa main glisse sur son crane lisse, cela le fait sourire tout comme le fait d’avoir la barbe.
C’est fou ce que cela peut me changer, même après 3 semaines j’ai du mal à me reconnaitre dans la glace. Une chose est sur je gagne du temps le matin. Pas si sur, après tout le crane me prend du temps en remplacement du menton.
Kodiak avance tranquillement, sa tenue noir de bonne facture passe inaperçu.
Il ne prend pas les marches de devant, il préfère se glisser et se diriger vers la porte ouest du bâtiment. Il n’y a personne, si ce n’est le physionomiste.
Mon pauvre gars tu vas regretter pendant quelques temps notre rencontre.
L’homme entame un geste pour signifier l’accord de passage quand il reçoit un premier, puis un second et enfin un troisième coup. Il n’a rien vu venir, ni vraiment eu le temps de sentir que déjà il est en black out.
Il a de la chance, il n’a rien de cassé et moi aussi j’en ai pour le moment pourvu que cela dur.
Marc retient la chute de l’homme et le tir puis l’allonge le long du mur, ce n’est pas une bonne cachette mais il n’a pas besoin de cela. Maintenant il entre et s’avance, il sait ou il doit se rendre. Il monte à l’étage supérieur et se dirige droit vers la salle privée au fond. La porte se rapproche ainsi que le duo de gorilles en poste de garde.
Les choses sérieuse débute maintenant.
Kodiak tend une pièce d’échec blanche vers le gorille qui ne tend pas la main. Il la tient en grande partie dans sa paume et quand le garde ne réagit pas il lui tapote le ventre avec.
« Je suis pressé, dépêchez vous Roi blanc m’attend. »
Ils sont un peu décontenancé et d’autant plus quand la pièce se révèle être un cavalier blanc.
Cet instant laissé à l’analyse leur est fatal. Le premier des gardes reçoit un coup en pleine poitrine au moment d’inspiré, son souffle est coupé et ses poumon peine à se remplir. Cela laisse le temps à l’ancien militaire de frapper l’autre homme. Tout d’abords sur l’oreille, il est désorienté et perd l’équilibre de façon légère mais Marc s’acharne et le fait passer cul par-dessus tête. La rotation achève de transformer le déséquilibre en vertige complet, l’homme ne se relève pas, complètement perdu sans aucun équilibre, incapable de faire le point sur quoi que se soit. L’autre à retrouvé son souffle mais cela ne change rien, seul il n’a aucune chance. Que peut il faire face à un homme dont le moindre coup est d’une précision chirurgical et surtout peut tout briser.
Cela fait, Kodiak s’élance vers la porte et n’hésite pas à recourir une fois de plus à son pouvoir. Le mécanisme de la porte cède net et elle s’ouvre comme si de rien n’était.
La salle est occupé par un groupe d’homme qui papote avec à leur coté de jolie donzelles.
« Bonsoir, ne vous occupez pas de moi, on va venir me chercher dans un instant. »
Pris par le jeu, il ne peut se retenir et s’approche d’un des convives qui à la particularité de ne pas prêté attention à sa compagne qui se trouve refouler le long du mur à regarder par la fenêtre.
« Si mademoiselle ne convient pas au gout de monsieur quand à moi je dois dire qu’après mon rendez vous je ne dirais pas non à une compagnie charmante et agréable.
Ah mais j’entends l’ascenseur, nous en rediscuterons à mon retour. »

Marc se retourne puis pivote de nouveau.
« Au fait mon nom est Geheimnis. »
La porte de l’ascenseur s’ouvre.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/

avatar

Peter Clark


Masculin
Messages : 29
Age : 26

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Mar 28 Fév - 15:04

Cela faisait quelques temps que Peter était de nouveau au club, assis dans son bureau, analysant la pièce d’échiquier récupéré sur Félicia tendit qu'elle essayait de vaincre une de ses peurs cachées. Son menton posé sur sa main, son coude sur son bureau, il regardait avec grande attention l'écran principale qui procédait à l'analyse des données enregistrées sur la pièce.
Soudain, un des écrans sur sa droite montra des images qui l'interpella.
Peter se tourna vers lui, regardant les images filmés par des nano-caméras qu'il avait lui-même installé autour et dans le club ainsi que d'autres endroits sur Andori.
Il vit Marc Kodiak s'approcher d'un garde posté à l'entrée et l’assommer puis cacher le corps.

-Vous n’avez pas encore correctement assimilés vos cours de zenitutde de ce que je vois.

Il tourna son fauteuil vers cet écran intéressant afin d'analyser le parcourt de ce client spécial et originale. Marc s'avança jusqu'à l'étage, présenta la pièce, un cavalier blanc, aux gardes mais, impatient, les assomma aussi.<

-Dure semaine apparement. Ce n’est guère une excuse valable pour assassiner nos gardes. Je devrais peut-être touché quelques mots au Roi Blanc quant à la sécurité du lieu… <

Pas qu’ils avaient besoin de gardes compétents pour se défendre mais c’était plus rassurant pour les clients.
Marc s'arrêta dans la pièce. Peter exaucerait l’ascenseur, y entra puis pendant que celui-ci le faisait descendre dans la pièce où se trouvait Marc, l'ancien militaire fit une remarque sur une femme qui s'ennuyait et qui pourrait lui tenir compagnie.

-Mes renseignements indiques qu’il est marié, pourtant. Alors on est infidèle, Kodiak ? murmura Peter pour lui-même.

Les écrans des caméras qu'il pouvait voir sur ses verres de lunettes lui montrèrent un Marc pressé se tournant vers l'ascenseur.
Un bruit se fit et les portes s'ouvrirent.
Peter s'avança vers lui, le visage fermé, les mains dans les poches. Son ton était morne. La situation n'avait aucun intérêt pour lui.

-Je sais, je sais, c'est très décevant de tomber sur moi. Pour les hommes, c'est comme voir sa femme nue le soir des noces d'un mariage arrangé alors qu'on s'attendait à une mannequin top model qui vous amènerait au septième ciel et exauserait tous vos souhaits durant le restant de votre vie.

Peter plaça sa main droite devant sa bouche pour cacher un bâillement.

-Enfin, tu as vu ta femme avant le mariage, j'imagine que tu ne connais pas ça. Même si d'après mes renseignements, votre relation bat de l'aile ces temps-ci.

Il réajusta une de ses mèches de cheveux.

-La conversation, Peter, tu dois faire la conversation et paraître humain, sensible, qu'ils me disent tous... Pas comme si ces choses m'intéressaient vraiment... Enfin bref. Le Roi Blanc est occupé. Tu dois patienter avant de le voir. Oui, même si c'est toi, tu n'auras pas forcément le droit de passer outre les autres et affaires privées. Prends ton calme en patience. Après tout, c'est le club, on a beaucoup de choses à faire ici pour faire passer le temps. Je te proposerais bien un verre mais ça au-delà de ma motivation et ma promesse de faire des efforts. Cela dit, le bar pour les VIP se trouve juste sur ta gauche.

Peter leva les yeux au ciel.

-Au fait, tu serais sympa de ne pas assommer nos gardes. Même si tu as tes raisons et n'es pas d'humeur. Cela n'arrange pas le leur, ça n'aide pas les affaires puisque ça fait fuir les clients et si tu souhaites passer tes nerfs, offre-toi donc un punching ball. Pösen dit que c'est assez efficace.

Peter savait que Marc était énervé et qu'il pourrait vouloir passer ses nerfs sur lui. Mais il savait aussi qu'il le rendrait beaucoup plus faible en utilisant son pouvoir, faisant un avantage de la situation. Et quand bien même Marc oserait l'attaquer, le Roi Blanc ne serait pas ravis d'apprendre ça. Il appréciait son club et les membres de l'échéquier.
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Jeu 1 Mar - 22:49


Un jeune home sorti de l’ascenseur et Marc ne l’aimât pas plus que lors de leur première rencontre

-Je sais, je sais, c'est très décevant de tomber sur moi. Pour les hommes, c'est comme voir sa femme nue le soir des noces d'un mariage arrangé alors qu'on s'attendait à une mannequin top model qui vous amènerait au septième ciel et exaucerait tous vos souhaits durant le restant de votre vie.

Mes deux femmes ont un corps parfait par contre elles ne sont pas restée bien longtemps l’une comme l’autre…
Mais il me baille sous le nez ce petit con. Il croit que son don pour annuler les pouvoir va m’empêcher de le tuer à main nue, j’aurai plus besoin de ma marque pour ne pas lui porter un coup létal.


-Enfin, tu as vu ta femme avant le mariage, j'imagine que tu ne connais pas ça. Même si d'après mes renseignements, votre relation bat de l'aile ces temps-ci.

Il se croit vraiment intouchable, se prend il pour une sorte de dieu omniscient ou omnipotent?

-Au fait, tu serais sympa de ne pas assommer nos gardes. Même si tu as tes raisons et n'es pas d'humeur. Cela n'arrange pas le leur, ça n'aide pas les affaires puisque ça fait fuir les clients et si tu souhaites passer tes nerfs, offre-toi donc un punching ball. Pösen dit que c'est assez efficace.

Kodiak sourit et tendit la main à l’homme qui lui faisait face.
« Bonsoir, je suis Geheimnis. Il est de bon ton de se présenter alors je me présente. »

L’ancien Commandant referma sa main resté dans le vide. L’instant suivant il frappait, un coup à la trachée, retenu afin qu’il ne meurt pas aussi bêtement que son comportement désinvolte.

« Ensuite étant donné que nous ne nous connaissons pas le tutoiement me parait quelque peu vulgaire. »

Kodiak repoussa son interlocuteur suffoquant dans la cabine en appuyant sur son thorax avec force. L’homme recula jusqu'à se cogner contre la cloison. Marc se retourna.

« Bonne soirée à vous messieurs, quand à vous mesdames j’espère qu’elle ne sera pas trop longues à supporter. »

Une fois cette petite phrase prononcé, il appuya sur la touche pour monter au second tout en observant son interlocuteur. La porte se referma.

« J’ai toujours aimé cette ascenseur, il est lent, c’est très agréable. Mais j’oubli que je dois finir ma diatribe. Alors si vous continuez à faire des blagues vaseuses sur mes femmes je pose vos fesses sur un établi avec un étau dont les mâchoires se refermeront sur vos testicules. Pour finir je vous rappel que j’ai été Cavalier Blanc. »
Marc lance la pièce à son vis-à-vis.
« Que je suis né avant l’apocalypse et que j’ai disons une certain expérience de la barbarie humaine qui à découlé de cet évènement, donc si vous ne vous en souveniez pas je crois que ma petite démonstration athéorique vous aura mis au fait. Nonobstant cela, très sympathique vos lunettes, très utiles. Puis-je espérer repartir sur de bonnes bases ou dois-je vous briser le bras et tourner jusqu'à ce que vous vous disiez qu’il faut me prendre un peu au sérieux ? »

La porte de l’ascenseur s’ouvrit sur le couloir aux dix portes.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/

avatar

Peter Clark


Masculin
Messages : 29
Age : 26

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Sam 3 Mar - 20:41

Peter vit son interlocuteur lui sourire puis tendre la main.

« Bonsoir, je suis Geheimnis. Il est de bon ton de se présenter alors je me présente. »

Peter ne fit aucun geste. L’homme sembla mal le prendre puisqu’il l’attaqua. Peter reçut un coup à la tranchée.

« Ensuite étant donné que nous ne nous connaissons pas le tutoiement me parait quelque peu vulgaire. »

L’homme repoussa Peter, suffoquant, dans la cabine en appuyant sur son thorax avec force. Le Marqué recula jusqu'à se cogner contre la cloison. Les portes de l'ascenseur se refermèrent.

« J’ai toujours aimé cet ascenseur, il est lent, c’est très agréable. Mais j’oublie que je dois finir ma diatribe. Alors si vous continuez à faire des blagues vaseuses sur mes femmes je pose vos fesses sur un établi avec un étau dont les mâchoires se refermeront sur vos testicules. Pour finir je vous rappel que j’ai été Cavalier Blanc. »

L'homme continua de parler tandis que Peter ne bougeait pas, respirant en tentant de reprendre des forces. En vérité, il riait intérieurement. Il se souvenait de la fois où les autres lui conseillaient de faire du sport. Il en faisait, là, du sport !

« Que je suis né avant l’apocalypse et que j’ai disons une certain expérience de la barbarie humaine qui à découlé de cet évènement, donc si vous ne vous en souveniez pas je crois que ma petite démonstration athéorique vous aura mis au fait. Nonobstant cela, très sympathique vos lunettes, très utiles. Puis-je espérer repartir sur de bonnes bases ou dois-je vous briser le bras et tourner jusqu'à ce que vous vous disiez qu’il faut me prendre un peu au sérieux ? »

L'homme qui se présentait sous le nom de... Bah, à vrai dire, il avait oublié, Peter s'en fichait éperdument. L'homme n'avait qu'à le réduire en pièces, en réalité, Peter s'en moquait. Il esquissa un sourire puis se remit normalement debout.
Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent.

-Vous, un Cavalier Blanc ? Et pourquoi avoir déserté dans ce cas, Monsieur j'ai-vécu-donc-je-me-la-joue ? Frapper les autres, surtout les jeunes, c'est mal. Tu es bien loin sur le chemin de la rédemption et de la sagesse si tu continues de riposter par de simples attaques verbales par des coups physiques.
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Mer 14 Mar - 23:00


-Vous, un Cavalier Blanc ? Et pourquoi avoir déserté dans ce cas, Monsieur j'ai-vécu-donc-je-me-la-joue ? Frapper les autres, surtout les jeunes, c'est mal. Tu es bien loin sur le chemin de la rédemption et de la sagesse si tu continues de riposter par de simples attaques verbales par des coups physiques.
Déserté? Il est vraiment au courant de rien. Frapper les jeunes c’est mal ! Rectification il est niais. Mais qu’est ce qu’il raconte, il est drogué ? Depuis quand le club emploi des junkies défoncé à la pensée new age. Ou alors il se fou de moi. On va tester ça.

« Bon si nous allions dans votre bureau étant donné que Roi Blanc n’est pas là…Je suppose que vous êtes Fou Noir. Parlons plus sérieusement voulez vous, à moins que vous aimiez vous faire tabasser. Vous m’écartez du but de ma visite. Comme vous le savez vu vos insinuations, je ne suis plus Commandant, malgré tout je veux toujours trouver les organisateurs de l’attentat. J’avais une piste mais elle c’est mal acheminée. Cela vous importe peu, je suis donc revenu proposer mes services à moindre niveau. Pour preuve de bonne volonté je vais vous dire que lors de la fête du printemps un certain nombre d’agent de Laïca ont pénétré sur le territoire. Je me doute que vous le saviez mais parmi ces agent il y avait deux unité commando, des meutes, leurs nom de code sont Dingo et Scorpion. Je les connais bien. Elles étaient sous mes ordres et si elles sont là c’est pour une seul raison. Elles ont reçu l’ordre de traquer et capturer un ou des démons. Je dirigeais la division 6, son rôle est la traque et la destruction des créatures magiques à risque, dans certain cas on ne tu pas de suite. Vous ne pourrez avoir Scorpion, c’est une unité qui agit en milieu naturel mais Dingo est plus urbain donc votre chère Dame Blanche peut être leur cible. Bon maintenant parlons affaire. Je peux fournir des choses mais à mes conditions, je peux travailler pour vous mais à mes conditions. Je suis parfaitement conscient que vous pouvez refuser. Mais je m’en fiche en un sens, réfléchissez Fou Noir. »

Marc s’autorisa enfin à découvrir le bureau du Fou Noir. Il avait été trop absorbé jusque là. Bien entendu il le scruta d’un regard pénétrant.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/

avatar

Peter Clark


Masculin
Messages : 29
Age : 26

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Sam 17 Mar - 13:27

Mark se tourna vers Peter et déclara :

« Bon si nous allions dans votre bureau étant donné que Roi Blanc n’est pas là…Je suppose que vous êtes Fou Noir. Parlons plus sérieusement voulez vous, à moins que vous aimiez vous faire tabasser. Vous m’écartez du but de ma visite. Comme vous le savez vu vos insinuations, je ne suis plus Commandant, malgré tout je veux toujours trouver les organisateurs de l’attentat. J’avais une piste mais elle s’est mal acheminée. Cela vous importe peu, je suis donc revenu proposer mes services à moindre niveau. Pour preuve de bonne volonté je vais vous dire que lors de la fête du printemps un certain nombre d’agent de Laïca ont pénétré sur le territoire. Je me doute que vous le saviez mais parmi ces agent il y avait deux unité commando, des meutes, leurs nom de code sont Dingo et Scorpion. Je les connais bien. Elles étaient sous mes ordres et si elles sont là c’est pour une seule raison. Elles ont reçu l’ordre de traquer et capturer un ou des démons. Je dirigeais la division 6, son rôle est la traque et la destruction des créatures magiques à risque, dans certain cas on ne tue pas de suite. Vous ne pourrez avoir Scorpion, c’est une unité qui agit en milieu naturel mais Dingo est plus urbain donc votre chère Dame Blanche peut être leur cible. Bon maintenant parlons affaire. Je peux fournir des choses mais à mes conditions, je peux travailler pour vous mais à mes conditions. Je suis parfaitement conscient que vous pouvez refuser. Mais je m’en fiche en un sens, réfléchissez Fou Noir. »

Peter réajusta ses lunettes. Donc le type était venu pour les avertir ? Voire même les aider à vaincre ses anciens alliés ?
"Créatures magiques à haut risque".
Peter se mit à rire intérieurement.
Certes, ils étaient dangereux. Mais ces gens faisaient-ils ça sous prétexte qu'ils étaient différents ?
Si c'était cela, Peter se ferait une joie de les capturer, torturer ou les tuer, gens entrainés ou non.

-Eh bien, eh bien... Vous venez jusqu'ici vous prêter votre aide. Je ne sais pas ce que vous avez derrière la tête -je sais que vous ne faîtes pas ça de bonté de coeur afin de vous donner bonne conscience comme on le ferait en donnant de l'argent à un sans abris- mais cela peut être intéressant... Le Roi Blanc vous recevra plus tard mais peut-être pourrions-nous discuter de tout cela, commencer un plan en attendant.

Peter le vit regarder son bureau.
Le blondinet s'avança devant ses multiples écrans tandis qu'il tendait une chaise à l'homme ("Sois plus polis avec la clientèle ou ceux qu'on reçoit !" avait déclaré le Dame Blanche, exaspérée ou peut-être amusée de son comportement étrange).

-Mon bureau. Grâce à mes capacités, d'ici, je peux surveiller toute la capitale, presque même tous ses sombres recoins. C'est pratique, vous ne trouvez pas ?

Peter se tourna vers un de ses écrans tactiles et se demanda s'il devait lancer une recherche sur les personnes que l'homme avait nommé afin de pouvoir les repérer dans la ville. Une description des personnes seraient même plus appropriée pour les retrouver plus facilement, ses logiciels fouilleraient les bases de données des images.
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Lun 26 Mar - 0:15


La pièce était…un bordel. Un bordel technologique au mur recouvert d’écran tactile montrant tout et rien. Un comptoir longeait l’intégralité des murs de la pièce. Il était recouvert de différentes installations, allant du fer à souder à une zone blanche d’installation de composant électronique macroscopique.
Un fatras pour informaticien de génie un peu givré. Pas de fenêtre bien entendu. Ah si au plafond, de jolie lucarne. A midi on doit avoir besoin de lunette de soleil.

-Eh bien, eh bien... Vous venez jusqu'ici vous prêter votre aide. Je ne sais pas ce que vous avez derrière la tête -je sais que vous ne faîtes pas ça de bonté de cœur afin de vous donner bonne conscience comme on le ferait en donnant de l'argent à un sans abris- mais cela peut être intéressant... Le Roi Blanc vous recevra plus tard mais peut-être pourrions-nous discuter de tout cela, commencer un plan en attendant.

Un plan c’est justement ce que je n’ai pas…pas vraiment tout du moins. J’ai besoin de vous pour sauvez Hisako et peut être me réhonorer mais on ne va surement pas devenir ami.

D’un geste de la main le membre du Club des Damnés présenta la pièce.

-Mon bureau. Grâce à mes capacités, d'ici, je peux surveiller toute la capitale, presque même tous ses sombres recoins. C'est pratique, vous ne trouvez pas ?

Oh que si, je suis peut être tombé sur la bonne pièce tout compte fait. Bon j’ai face à moi un narcissique qui doit être un geek d’exception, sa marque est un atout supplémentaire mais elle ne doit pas être l’origine de sa sélection, non ce fut sa carte d’entrée. Mais il est beaucoup trop sur de lui, de façon irrationnel. Son manque de peur est dangereux, je dois en prendre compte. Il ne pense pas en marqué, il a parlé de ses capacités en montrant son bordel technologique…Ilme faut approfondir tout cela.
« Vraiment tout? Je veux dire autre chose que les cameras des rues ou des banques? Vous avez accès à quoi ? Le château, le complexe Scientiste, la demeure de Narcisse Petrado ? Cela fait longtemps que j’ai du quitter le Club et vous n’étiez pas un membre à l’époque. Vous avez du améliorer tout ça. Nous ne sommes plus à l’époque ou tout était à reconstruire. Je suis sur que vous allez m’impressionner. Mais j’y pense vous voyez mais vous reconnaissez ? Vous savez un système de reconnaissance facial, par exemple Hisako mon Sergent ou…je ne sais pas…Neva Benlay Kodiak. Vous seriez apte a les localiser et les suivre, me donner leur emploi du temps ? Mais je m’égard, pour Dingo concentrez vous sur les égouts, les squats de SDF. »

Bien entendu pendant ce long discours Marc se leva et employa ses mains afin de montrer touts les gadgets et écran de Peter. L’Arpenteur de Vérité s’éveillait en lui. Il retrouvait le ton et les postures nécessaires à l’accomplissement de la découverte de la vérité. Il regardait intensément l’homme à qui il parlait pour décrypter là ou l’intérêt s’éveillait entre autre chose.

« Moi je suis de la vieille école vous savez, c’était bien plus difficile et surement efficace que vous mais je ne connais que cela. D’ailleurs la femme, la prostitué à qui j’ai donné rendez vous ; elle travail pour vous, enfin pas vous directement non je me doute que vous ne touchez pas à ça. Mais elle travail pour le Club. Je la veux, pas pour ce soir, je la veux tout court. Quand à travailler de nouveau avec le Club je me refais une petite équipe, cela ne vous dérange pas bien entendu, je veux dire vous n’êtes pas a une gagneuse prêt et j’aime avoir une jolie assistante, mes interlocuteurs ont tendance à ne pas me regarder ainsi. »
Je me demande s’il sait que c’est une espionne. Il est clair qu’elle était là pour écouter la conversation. Mais pour qui le faisait-elle ? Elle est du Club ou appartient à un autre groupe ? Bon je commence à avoir une idée, bien brumeuse mais au moins une lumière éclair la nuit maintenant.

« Au fait appelez moi Geheimnis et pas autrement. »


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/

avatar

Peter Clark


Masculin
Messages : 29
Age : 26

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Jeu 29 Mar - 21:52

Peter laissa l’homme entrer dans la pièce et la regarder. Il savait par habitude qui le faisait soupirer que les personnes qui entraient dans son bureau n’étaient pas habitués à ce qu’ils appelaient un « bordel ». Mais pour Peter, cet endroit était largement plus rangé que la mémoire et le cœur des gens. Au moins, il savait où se trouvait chaque objet, leur fonction et ce qu’il recherchait. Au moins, les machines étaient précises et ne s’embarrassaient pas de viles coutumes.
L’homme lui demanda :

« Vraiment tout? Je veux dire autre chose que les cameras des rues ou des banques? Vous avez accès à quoi ? Le château, le complexe Scientiste, la demeure de Narcisse Petrado ? Cela fait longtemps que j’ai du quitter le Club et vous n’étiez pas un membre à l’époque. Vous avez du améliorer tout ça. Nous ne sommes plus à l’époque ou tout était à reconstruire. Je suis sur que vous allez m’impressionner. Mais j’y pense vous voyez mais vous reconnaissez ? Vous savez un système de reconnaissance facial, par exemple Hisako mon Sergent ou…je ne sais pas…Neva Benlay Kodiak. Vous seriez apte a les localiser et les suivre, me donner leur emploi du temps ? Mais je m’égard, pour Dingo concentrez vous sur les égouts, les squats de SDF. »

Peter s’approcha de certains écrans regroupés sur un mur et les montra à l’homme chauve.

-Mes caméras sont surtout posés à l’extérieur du complexe mais j’ai d’autres atouts dans mes manches.

Il montra certaines caméras qui montraient l’intérieur de salles du complexe.

-Pour des parties à thème du club ou d’autres futilités, j’avais eu l’idée d’envoyer un carton d’invitations à divers personnes comme la noblesse, le clergé, les scientists et d’y joindre une pièce d’échiquier qui servaient de décoration –certaines personnes les achetaient au marché pour remplacer les pièces perdues des leurs qu’ils posaient trônant sur la cheminée afin de décorer la pièce -. Très utile qu’ils les posent eux-mêmes en hauteur ou dans d’autres endroits stratégiques. Ces pièces servent à divers choses mais surtout à montrer l’intérieur de la pièce dans lesquelles elles se trouvent. La personne ne saura pas que c’est une sorte de caméra, le dispositif est très intelligent et anticipateur –je suis doué- et seuls mes écrans peuvent recevoir les images codées des pièces. Ainsi, j’ai accès à certains endroits de certains endroits fermés. Certes, pas tous… Mais quelques uns, c’est déjà une victoire.

Peter retira ses lunettes pour les nettoyer avec un chiffon puis les remis sur son nez.

-Système faciale, quoi de plus simple… Je pourrai faire cela pour votre Hisako, sergent… Néanmoins, pour votre femme –c’est ça ?-, je ne préfère pas. Je n’utilise mes compétences que pour le bien du peuple et non le propre intérêt des gens que je reçois. Essayez donc de la retrouver par vous-même, si vous le souhaitez. Je vais lancer une recherche pour Dingo.

Peter pianota sur un de ses nombreux claviers et un écran montra des signes étranges ainsi que divers endroits de la capitale.

« Moi je suis de la vieille école vous savez, c’était bien plus difficile et surement efficace que vous mais je ne connais que cela. D’ailleurs la femme, la prostitué à qui j’ai donné rendez vous ; elle travail pour vous, enfin pas vous directement non je me doute que vous ne touchez pas à ça. Mais elle travail pour le Club. Je la veux, pas pour ce soir, je la veux tout court. Quand à travailler de nouveau avec le Club je me refais une petite équipe, cela ne vous dérange pas bien entendu, je veux dire vous n’êtes pas a une gagneuse prêt et j’aime avoir une jolie assistante, mes interlocuteurs ont tendance à ne pas me regarder ainsi. »

-Faites ce que vous voulez de la femme. Mais ne l'amochez pas trop, ou je ne sais quoi. Elle est une espionne que je garde à l'oeil en faisant croire que je ne suis qu'un geek qui cherche la présence d'une femme et a cru à son histoire de femme malheureuse alors je lui ai proposé de venir au club pour se changer les idées. Mais je la garde à l'oeil, elle est plus que louche. Vous avez une idée quant à ce que vous allez en faire ?

« Au fait appelez moi Geheimnis et pas autrement. »

-Et bien, enchanté Geheimnis –pas facile, le nom-, comme disent les gens. Appelez-moi Peter, au cas où vous ne sachiez pas mon nom.
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Dim 1 Avr - 17:33


-Mes caméras sont surtout posées à l’extérieur du complexe mais j’ai d’autres atouts dans mes manches.
-Pour des parties à thème du club ou d’autres futilités, j’avais eu l’idée d’envoyer un carton d’invitations à divers personnes comme la noblesse, le clergé, les scientistes et d’y joindre une pièce d’échiquier qui servaient de décoration –certaines personnes les achetaient au marché pour remplacer les pièces perdues des leurs qu’ils posaient trônant sur la cheminée afin de décorer la pièce -. Très utile qu’ils les posent eux-mêmes en hauteur ou dans d’autres endroits stratégiques. Ces pièces servent à divers choses mais surtout à montrer l’intérieur de la pièce dans lesquelles elles se trouvent. La personne ne saura pas que c’est une sorte de caméra, le dispositif est très intelligent et anticipateur –je suis doué- et seuls mes écrans peuvent recevoir les images codées des pièces. Ainsi, j’ai accès à certains endroits de certains endroits fermés. Certes, pas tous… Mais quelques uns, c’est déjà une victoire.

Puis il nettoya ses lunettes alors qu’il écoutait les propositions de Marc.

-Système faciale, quoi de plus simple… Je pourrai faire cela pour votre Hisako, sergent… Néanmoins, pour votre femme –c’est ça ?-, je ne préfère pas. Je n’utilise mes compétences que pour le bien du peuple et non le propre intérêt des gens que je reçois. Essayez donc de la retrouver par vous-même, si vous le souhaitez. Je vais lancer une recherche pour Dingo.

Pour le bien du peuple? Depuis quand le Club est un restaurant du Coeur? J’adore les être incarnation du paradoxe. Ce type invente des systèmes d’espionnage, a du déjà faire assassiner des gens, se goinfre de son pouvoir de membre du club et est capable en toute sincérité de dire qu’il agit pour le bien du peuple. On reconnait les cons au fait qu’ils osent tout donc l’humanité est conne. Pour Dingo bon courage, ils n’ont pas du planter des pancartes on est là. Il va falloir faire plus que quelques pianotages. Je devrais peut être lui dire que le Capitaine de l’escouade est un marqué pouvant manipuler les perceptions, non qu’il se casse un peu les dents la dessus. Je ne fais que croire que je suis de nouveau du Club. Je vais les aider un peu et ils vont m’aider un peu, un simple échange.

Peter pianota sur un de ses nombreux claviers et un écran montra des signes étranges ainsi que divers endroits de la capitale.

Bon il semble malgré tout trouver certain choses.

Le Fou noir regarda Kodiak alors qu’il lui parlait de la femme rencontrer dans la salle de conférence. Il prit un instant de réflexion.
-Faites ce que vous voulez de la femme. Mais ne l'amochez pas trop, ou je ne sais quoi. Elle est une espionne que je garde à l'oeil en faisant croire que je ne suis qu'un geek qui cherche la présence d'une femme et a cru à son histoire de femme malheureuse alors je lui ai proposé de venir au club pour se changer les idées. Mais je la garde à l'oeil, elle est plus que louche. Vous avez une idée quant à ce que vous allez en faire ?


« Au fait appelez moi Geheimnis et pas autrement. »

-Et bien, enchanté Geheimnis –pas facile, le nom-, comme disent les gens. Appelez-moi Peter, au cas où vous ne sachiez pas mon nom.


« Pour la femme je vais en faire ce qui est attend d’elle en cette sale surement, je verrai. Mais cela est sans importance.
Bon alors dites moi, on papote, on papote mais que vais-je faire ? Vous n’avez pas un petit test, une mission de fausse routine à me confier? Que voulez vous ? »



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/

avatar

Peter Clark


Masculin
Messages : 29
Age : 26

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Ven 6 Avr - 21:22

Peter riait intérieurement. Certes, il avait dit à Geheimnis que le bien du peuple… Mais bon, au plus le peuple va bien, au moins il se méfie, au plus le club pourra continuer d’exister et continuer son train d’existence sans être trop voyant ! Et puis, être actif pour le peuple, c’était ennuyer les nobles et les scientists qu’il haïssait depuis que sa famille l’avait rejeté sous prétexte qu’il était devenu un Marqué.

« Pour la femme je vais en faire ce qui est attendu d’elle en cette salle surement, je verrai. Mais cela est sans importance.
Bon alors dites moi, on papote, on papote mais que vais-je faire ? Vous n’avez pas un petit test, une mission de fausse routine à me confier? Que voulez vous ? »


Peter ne se soucia pas de ses questions et regarda ses écrans. Ils auraient du trouver la personne dès à présent. Il réfléchit. Peut-être que la personne avait un pouvoir ou quelques artifices afin de protéger sa présence. Pendant qu'il réfléchissait, les caméras montraient rapidement les trois personnes dont Felicia qu'il avait rencontré au temple puis l'image changea et il vit l'intérieur du temple dont le trou dans le mur fait par Lehran avait été bouché. Les images montrèrent Narcisse près du complexe scientifique.

-Mes caméras auraient déjà du trouver la personne que vous cherchez. J'imagine qu'elle doit se protéger à l'aide de quelques artifices peu courants.

Il fit craquer son cou.

-Quand à une autre mission... Je n'en sais rien. Certes vous aviez fait partit du Club mais je ne prends que mes propres décisions. Voyez cela avec le Roi Blanc. Il ne devrait pas tarder à revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 38
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   Dim 8 Avr - 12:45


Peter fit apparaitre sur ses écrans des images de plusieurs connaissances de Marc. Felicia dans une salle qui devait appartenir au complexe Scientiste, Lehran dans la rue, Carmen au château et d’autres.

Il ne trouve pas Dingo, en même temps il doit se cacher dans un bouge quelconque avec son équipe, ils ne sont pas du genre grand luxe et puis même Dingo n’ai pas du genre à passer inaperçu sauf quand il emploi sa marque.

-Mes caméras auraient déjà du trouver la personne que vous cherchez. J'imagine qu'elle doit se protéger à l'aide de quelques artifices peu courants.
Dit Fou noir en faisant craquer ses vertèbres.

L’artifice s’appel un cerveau, il ne peut employer son pouvoir sur un être dont il n’a pas conscience, ni un objet. Le Club c’est ramolli, il a plutôt changé. Maintenant se doit être plus intrigue de fond de cour qu’action direct de sauvetage, de guérilla comme en mon temps.

-Quand à une autre mission... Je n'en sais rien. Certes vous aviez fait partit du Club mais je ne prends que mes propres décisions. Voyez cela avec le Roi Blanc. Il ne devrait pas tarder à revenir.

« Donc vous ne trouvez pas une équipe infiltré dans Andori depuis près d’un an et vous n’avez aucun pouvoir décisionnaire.
Je vais un peu vous aider alors. Dingo est un aborigène d’un mètre quatre vingt quinze avec une crinière rasta type lionnesque. Pour couronner le tout il porte une combinaison complète qui est en général noir avec des lignes rouge qui souligne sa musculature, être un tueur psychopathe n’empêche pas d’aimer avoir de l’allure. »


Voilà pour l’aide, je ne vais pas non plus tout lui dire comme le fait que la dite combinaison est un symbiote nommé Yukanzon en parfaite osmose avec Dingo.
L’ancien Commandant senti des souvenirs à propos de Dingo lui revenir. Il n’aimait pas vraiment l’homme. Il était très doué, s’occupait bien de son équipe mais cela restait à ses yeux un homme complètement dingue, un taré, un vrai. Il suivait les préceptes militaires mais aux yeux de Marc de façon perverti. Les deux hommes avaient du faire des choses clairement sombre mais là ou Marc avait l’impression de plonger dans une mer de pétrole, Dingo lui nageait dedans en toute tranquillité.
Il sourit en se disant. Je suis un paladin déchu, là ou il est un démon humain. Pas besoin de s’aimer pour faire le même boulot.

« Tiens j’y pense il se balade avec un couteau en bois. En Laïca nous les nommons Ichtu-Haro. Avec tout ça vous allez arriver à le trouver? »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Second pas musha shugyo [PV Peter]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Second pas musha shugyo [PV Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Andori, L'Europe après l'Apocalypse. :: Les années 2020, Sur Andori... :: Hopera, la capitale d'Andori :: Les ruelles :: Le Club des Damnés-